LE JOURNAL.AFRICA
Agriculture

BAD: l’agriculture Nigérienne est en force de foisonnement

Agriculture au Niger pour la résilience à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle
Dans un contexte de renforcer la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, le Niger s’en sort aisément. Un programme financé par la BAD (Banque Africaine de Développement), a eu un impact très positif au pays.

Le programme a ensoleillé l’agriculture du Niger. Le rapport de la BAD sorti au cours de la semaine précédente montre une hausse évolution dans le domaine de l’agriculture.

Le pays a déjà en effet reçu douze seuils d’épandage pour faciliter le passage d’eau. En outre, 120 puits maraîchers et les équipes de pompes sont construits.

Le programme a facilité 120 hectares d’irrigation selon le rapport de la BAD. Pour enrichir le sol et protéger leur source d’eau, le pays de l’Afrique de l’Ouest a bardé des bassins versants. Le projet, lancé en 2015, devrait s’achèver en décembre 2021. Par conséquent, le programme va continuer pour atteindre ses objectifs.

A lire : La BAD, couronnée comme leader mondial en matière d’adaptation climatique

« Les activités du projet se poursuivent de façon convenable même si on enregistre des retards dus à la pandémie de Covid-19 et à la situation sécuritaire dans certaines zones d’intervention du projet », rapporte la BAD. «La période restante du projet est suffisante pour achever les activités en cours» souligne toujours le rapport.

Le projet a permis la construction de 25 boutiques de céréalières et d’intrants agricoles. Ainsi, 20 banques d’aliments pour les bétails, dix centrales d’approvisionnement communautaires et 25 plateformes multifonctionnelles.

A lire aussi : Nigeria : la Banque africaine de développement et ses partenaires mobilisent 520 millions de dollars pour des zones de transformation agro-industrielle spéciales

Chris Golden Irambona

Articles similaires

Burundi: l’ONU encourage la production et la consommation locales

Nord-Kivu et Ituri : les exportations du café et cacao ont baissé de 60 % en 5 mois

OKAPI CONGO

La FAO et la Banque mondiale au Soudan du Sud pour y relancer l’agriculture

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :