LE JOURNAL.AFRICA
DIPLOMATIE MODE ONU SÉCURITÉ

Guerre en RDC: YPTI exhorte à l’action pour instaurer la paix

Youth Peace Talks Initiative appelle toutes les parties impliquées dans le conflit en République démocratique du Congo à entreprendre des actions concrètes en faveur de la paix dans l’Est du pays. Dans une déclaration publiée ce mardi, YPTI condamne la persistance des conflits en RDC qui entravent le développement du pays et interpelle la jeunesse à prendre les choses en main.

Alors que la guerre atteint son paroxysme dans l’Est de la République démocratique du Congo, Youth Peace Talks Initiative est profondément préoccupée par la persistance des hostilités dans ce pays. Dans sa déclaration rendue publique ce mardi 19 mars, dont Le Journal.Africa s’est procuré d’une copie, cette philanthrope américaine œuvrant dans le domaine de  la consolidation de la paix en Afrique, condamne fermement la continuité des conflits opposant le gouvernement congolais au mouvement du M23 au Nord-Kivu.

YPTI exprime son désarroi devant l’incapacité à résoudre la crise. Dans cette déclaration, elle souligne que la communauté internationale et le gouvernement congolais n’ont encore trouvé de solution pour instaurer la paix, laissant ainsi la violence sévir dans les régions orientales de la RDC.

« Malgré les efforts concertés des militants des droits civils et de nombreux rapports de l’ONU attirant l’attention sur la nature destructive et inhumaine de ces conflits, les résolutions sont restées insaisissables. La communauté internationale et le gouvernement congolais n’ont pas encore trouvé de chemin vers la paix, permettant à la violence de continuer à ravager les régions orientales de la RDC », peut-on lire dans ce communiqué.

Lire : Youth Peace Talks Initiative (YPTI) Calls for Global Action in Light of the North-Kivu Crisis
Lire aussi en Français : Déclaration de YPTI sur la crise sécuritaire en cours à l’Est de la la République Démocratique du Congo  

Face à cet échec et en appel à la paix, Youth Peace Talks Initiative interpelle les jeunes à s’unir dans la solidarité avec la population congolaise. « Le moment est venu pour la jeunesse mondiale de faire un pas en avant et de faire entendre notre voix. Les habitants de la RDC n’ont pas besoin de promesses vides ou de discours politiquement motivés. Ils recherchent le droit fondamental de vivre en paix, libres de la peur de perdre des êtres chers aux machinations d’intérêts matériels et de batailles politiques», exhorte-t-elle.

Cela fait maintenant plus de deux décennies que l’Est de la RD Congo est en proie à la guerre, opposant les Forces armées de la République démocratique du Congo aux rebelles du mouvement du 23 mars et à plusieurs autres groupes armés, entraînant des pertes humaines considérables et provoquant le déplacement de milliers de personnes. De nombreux rapports des agences des Nations Unies sur le terrain attestent de centaines de milliers de personnes déplacées et de plus de 10 millions de décès.

YPTI exprime son inquiétude face à l’accord conclu entre l’Union européenne et le Rwanda 

Le lundi 19 février, la Commission européenne a annoncé la signature d’un protocole d’accord entre l’UE et le Rwanda sur les chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. Selon l’Union européenne, cet accord vise à renforcer le rôle du Rwanda dans la promotion du développement durable et des chaînes de valeur résilientes en Afrique. Pour le gouvernement congolais, cet accord encourage le pillage des ressources naturelles congolaises par le Rwanda à travers la rébellion du M23.

Au sein de l’ONG Youth Peace Talks Initiative, cet accord est perçu avec appréhension en raison de l’implication de Kigali dans la crise du Nord-Kivu, d’où proviennent ces ressources. « Bien que le Rwanda dispose de la pleine compétence pour établir de telles ententes de manière autonome, le timing révèle une certaine négligence face au conflit ambiant », souligne-t-elle.

Lire: RDC: rapport du conseil de sécurité de l’ONU, le M23 décline tout appui du Rwanda

Dans son communiqué, YPTI exprime des regrets quant à ce protocole de partenariat, estimant que l’Union Européenne, réputée pour son action positive dans la résolution des conflits, semble ne pas tenir compte des difficultés actuelles de la RDC, voire approuver implicitement les factions armées qui alimentent l’instabilité dans la région.

Le Rwanda est mentionné dans plusieurs rapports pour son soutien direct et indirect au mouvement du M23. En début de l’année 2024, le Groupe d’Experts des Nations Unies sur la République Démocratique du Congo a publié un rapport mi-parcours affirmant que les forces rwandaises ont renforcé les rangs du M23 à plusieurs reprises pour prendre le contrôle de points stratégiques dans la province du Nord-Kivu.

Sauvegarder les ressources congolaises, un plaidoyer de YPTI pour des pratiques minières responsables

La République démocratique du Congo subit les conséquences néfastes de l’exploitation de ses ressources minières, ce qui nécessite selon YPTI une adopte des approches pratiques pour encourager des pratiques minières éthiques, respectueuses des droits humains et de l’environnement.

YPTI souligne l’importance pour la communauté internationale d’adopter des stratégies concrètes visant à promouvoir des pratiques minières éthiques qui préservent les droits humains et l’environnement.

En conclusion, Youth Peace Talks Initiatives précise que des mesures décisives doivent être prises au niveau international en impliquant la jeunesse, car dit-elle, l’implication de la jeunesse congolaise pourrait avoir un impact mondial significatif, entraînant un changement majeur dans l’ordre mondial.

 Prosper Aobe

Articles similaires

RDC : le chef de l’ONU présente ses condoléances aux victimes de violences

OKAPI CONGO

Beni : Interdiction de toutes les marches et manifestations sur l'étendue de la ville

OKAPI CONGO

Royaume-Uni et Kenya signent un accord de coopération de défense

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights