LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE

JIF-2024-Uvira: Les femmes exigent la fin des hostilités

Les femmes d’Uvira réclament la cessation des hostilités à l’Est de la RDC afin de promouvoir les ressources nécessaires pour un Congo équitable. En célébration de la journée internationale des droits de la femme ce vendredi 8 mars, elles expriment leur préoccupation dans la tristesse. Ces mères de la nation congolaise sont indignées par le silence de la communauté internationale face à la situation d’agression que traverse actuellement la RD Congo.

Toutes vêtues de noir à l’occasion de journée internationale de la femme, les femmes de la société civile, les fonctionnaires de l’État, les petites commerçantes, les femmes politiques, les enseignantes, les élèves et autres couches sociales marchent pacifiquement du pont Mulongwe jusqu’au stade de l’Unité. Au rythme du deuil, accompagnées des mélodies des chansons chrétiennes, ces femmes portent des banderoles et affiches sur lesquelles on peut lire : « Les femmes du Sud-Kivu exigent la fin des hostilités à l’Est de la RDC pour accroître les ressources nécessaires à un Congo paritaire. Nous disons non à la balkanisation de la RDC. »

À leur arrivée au stade, les manifestants se lancent dans la prière, implorant ainsi la puissance et la volonté de Dieu pour que la paix soit rétablie dans cette partie de la RDC, victime de la guerre depuis plusieurs années. Dans leur mémorandum lis par Abigael Bitondo Aimée, modératrice de la coalition des femmes défenseures des droits humains des territoires d’Uvira et Fizi, ces femmes témoignent de l’amertume portée par les femmes et les filles du Nord-Kivu sous l’œil impuissant des décideurs. Cette femme leader appelle la population du monde entier à les rejoindre dans cette lutte pour mettre fin à cette tragédie qui endeuille les Congolais.

« Nous demandons à tous les Congolais de se ranger aux côtés des FARDC et WAZALENDO afin de défendre l’intégrité du territoire national », conclut-elle. Prenant la parole, Madame le chef de division unique de la mairie félicite les efforts fournis par les femmes dans l’accomplissement de leur rôle très important dans l’histoire de ce pays. Elle insiste sur les cas des femmes qui sont tuées et violées jour et nuit au Nord-Kivu. Chakupewa Mutambala Jeanne d’Arc encourage les femmes présentes pour leur détermination au service de l’intérêt de la nation congolaise. Elle profite de cette occasion pour féliciter les efforts du président de la RDC pour les actions qu’il ne cesse de fournir dans la recherche de la sécurité et de la paix à l’Est de la RDC.

Il est à noter que, dans le cadre de la solidarité envers les déplacés et les victimes des guerres en répétition au Nord-Kivu, les femmes procéderont à la collecte de dons, constitués de vivres et de biens non vivres, qui seront ultérieurement apportés à ces déplacés à Goma, précise Mari Mithila Ponga, responsable du service genre, famille et enfants à Uvira.

Joséphine Mungubi

Articles similaires

La justice malienne convoque le ministre français des Affaires étrangères

RFI AFRIQUE

Gambie: il y a 15 ans, l’assassinat du journaliste Deyda Hydara par les Junglers

RFI AFRIQUE

RDC : condamné pour offense au Chef de l’Etat, Barnabé Milinganyo va en appel

OKAPI CONGO
Verified by MonsterInsights