LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Secteur privé malgache: quelles mesures de lutte contre la contamination au Covid-19?

Alors que Madagascar a enregistré la semaine dernière son plus haut pic en termes de décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie, le secteur privé s’organise pour que cette troisième vague épidémique affecte le moins possible ses activités. Dépistage, vaccination ou restrictions : petit tour d’horizon des méthodes pratiquées chez certains des plus gros employeurs de la capitale.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

« Bonjour, Emilie-Lou à votre service, que puis-je faire pour vous ? » Call centers, usines textile, groupes industriels… dans la plupart de ces sociétés qui emploient plus de 500 personnes, l’arrivée de la troisième vague a poussé les dirigeants à renforcer une fois de plus leur protocole sanitaire. En plus du port du masque obligatoire et de la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, beaucoup ont opté pour le dépistage in situ, en cas de symptômes ou de suspicion de cas contacts.

Des tests à la chaîne

« Notre médecin effectue parfois jusqu’à 100 tests rapides par jour », confie le directeur général de l'un des plus gros centres d’appels de la capitale.

Si la distanciation ne peut être appliquée partout, concèdent certains patrons, des aménagements ont été réalisés pour permettre aux employés de télé-travailler. « On a imposé le travail à distance pour notre personnel à risque » explique un dirigeant. « On a mis à disposition ...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

La politique de la gratuité des soins est-elle vraiment profitable à tous ?

YAGA BURUNDI

Tshopo : lancement de la campagne de riposte contre la rougeole

OKAPI CONGO

RDC: le durcissement de la grève des médecins fait tourner les hôpitaux au ralenti

RFI AFRIQUE