LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE MIGRATION

Trois ONG dénoncent les autorités italiennes et maltaises pour leur politique migratoire en Libye

Trois organisations non gouvenementales ont remis une communication au procureur de la Cour pénale internationale (CPI) ce lundi soir 17 janvier. Elles y dénoncent des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis par les groupes armés dans les centres de détention en Libye. Elles dénoncent la contribution de l'Italie et de Malte à ces crimes. 

Avec notre correspondante à La Haye, Stéphanie Maupas

Les trois jeunes organisations formées par des avocats italiens et libyens dénoncent « une poche d’impunité » aux portes de l’Europe. 

UpRights, Adala pour tous et Strali reprochent aux autorités italiennes de soutenir les garde-côtes libyens, leur fournissant équipements, maintenance et formation....   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Mali: importante saisie dans le trafic de faux billets, un marabout arrêté

RFI AFRIQUE

Burundi : le rôle des avocats reste primordial

LE JOURNAL.AFRICA

Kasaï Central : les avocats suspendent leurs prestations devant le parquet général et les cours

OKAPI CONGO