LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Incursion de l’armée rwandaise en RDC : 500 militaires visibles dans le Rutshuru

Un militaires des FARDC au Nord-Kivu à Tchanzu en RDC et 500 militaires rwandais
Habillés en tenue de couleur vert-noire, plus de 500 militaires des forces spéciales rwandaises sont visibles dans le territoire de Rutshuru. Ont affirmé les FARDC présentes sur le front à Tchanzu et Runyoni.

Le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général de brigade Sylvain Ekenge a clairement informé l’opinion nationale et internationale de la présence illégale des militaires rwandais sur le sol congolais. Dans son communiqué rendu public la soirée du mercredi 08 juin, il a également souligné que ces militaires rwandais qui combattent aux côtés du M23 se sont camouflés en tenue vert-noire.

«Le RWANDA a déployé dans les environs de TCHANZU 500 miitaires des Forces Speciales,  tous habillés d’une nouvelle tenue de couleur vert-noire et coiffés de casque de sa force spéciale. Pire encore, les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda, leur mentor naturel, se sont intentionnellement attaqués à la MONUSCO à Muhati, non loin de Bikenge en groupement de Jomba dans le territoire de Rutshuru. Pourtant la force de la MONUSCO est en plein exercice de sa mission conformément au mandat lui confié », renseigne le communiqué.

A lire : RDC: La société civile désapprouve la proposition de l’appel au dialogue entre le Rwanda et la RD Congo

Trois casques bleus tanzaniens ont été blessés lors de ces attaques. Chose que déplorent les Forces armées congolaises. Ces dernières condamnent fermement cette énième attaque du M23 contre des militaires des Nations Unies.

Les FARDC regrettent que cette attaque intervienne quelques jours après une autre qui a visé un hélicoptère de la MONUSCO dans la même zone, faisant ainsi 8 morts. Pour les FARDC, « en s’attaquant à la force des Nations Unies, le M23 soutenu par le Rwanda confirme son caractère terroriste».

Le gouvernement congolais est déterminé à mettre hors d’état de nuire le Mouvement du 23 (M23) une bonne fois pour toute. C’est ainsi que le qualifiant «d’un groupe terroriste», la RDC a décidé de ne plus entamer de nouvelles négociations.

A lire aussi : RDC : Le Rwanda a déployé 500 militaires à Tchanzu avec une nouvelle tenue pour dissimuler leur présence (FARDC)

Augustin Sadiki 

Articles similaires

Ituri : les FARDC récupèrent le centre commercial de Katanga

OKAPI CONGO

Goma : 50 familles accusent AIRTEL de collaborer directement avec les kidnappeurs

OKAPI CONGO

Inde: une manifestation réprimée à Bangalore après la mort d’un Congolais en garde à vue

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :