LE JOURNAL.AFRICA
DIPLOMATIE POLITIQUE

RDC: La société civile désapprouve la proposition de l’appel au dialogue entre le Rwanda et la RD Congo

Le président de la RDC, Felix et du Rwanda Paul Kagame
La société civile des compatriotes congolais et la nouvelle société civile axe sud de la province du Sud-Kivu s’opposent à la proposition d’organiser un dialogue entre les présidents Paul Kagame et son homologue Félix Tshisekedi Tshilombo. Un appel lancé par Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine le 29 mai sur son compte Twitter.

D’après la coordination de la nouvelle société civile congolaise axe sud de la province du Sud-Kivu, cette approche du dialogue entre la République Démocratique du Congo et ses pays voisins n’a jamais produit des résultats escomptés. Dans une déclaration faite le week-end dernier, cette structure précise que depuis 1996, des atrocités sont enregistrées chaque jour à l’Est de la RDC par des rebellions qui sont originaires des pays voisins.

Pour André Byadunia Mashaka, signataire de cette délation, le peuple congolais est fatigué de comptabiliser le nombre des personnes qui sont tuées dans cette fameuse guerre de l’Est de la RDC.

«  Le président de la République a notre soutien  pour faire respecter sa dignité en appliquant la politique de réciprocité comme l’a soutenu le ministre rwandais des affaires étrangères, en indiquant que son pays poursuivra l’ennemi de là où il viendra.»

A lire : Burundi: la démocratie traîne encore les pieds, 30 ans après

Dans cette déclaration, la nouvelle société civile congolaise dit s’inscrire en  faux quant à la libération des deux éléments de l’armée rwandaise arrêtés le 25 mai par la population du village de Kihumba en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. 

La société civile de compatriotes congolais de son côté, appelle le peuple congolais à la vigilance, tout en s’abstenant de toute forme de manipulation politicienne. Dans une déclaration signée ce lundi 06 juin, Kelvin Bwija, coordinateur national de cette structure citoyenne, demande à la population congolaise l’application des articles 63 et 64 de la constitution congolaise pour faire face aux agresseurs.

Il est à noter que de nouvelles manifestations ont eu lieu le 1er juin à Kinshasa et Bukavu pour réclamer la rupture des liens avec le Rwanda. Ceci malgré l’appel au dialogue lancé le 29 mai par le président Sénégalais.  Mais aussi, lors de la tenue de la 16ème session extraordinaire de la conférence de l’Union Africaine au Guinée équatorial fin mai, le Rwanda a rejeté les accusations du soutien aux rebelles du M23, portées contre lui par la RDC.

A lire aussi : RDC: une nouvelle attaque des ADF fait au moins 16 morts à Irumu

Joséphine Mungubi

Articles similaires

Ouganda: l’opposant Bobi Wine à nouveau empêché de mener campagne

RFI AFRIQUE

Les réfugiés burundais, victimes collatérales des tensions entre le Burundi et Rwanda ?

YAGA BURUNDI

Jeunes militants : ne soyez pas dupes !

YAGA BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :