LE JOURNAL.AFRICA
SPORTS

FECAFOOT : Samuel Eto’o ne restera pas bouche cousue

Samuel Eto’o en course pour la FACAFOOT au Cameroun
Dans sa course à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o se balance dans tous les sens pour déstabiliser son grand adversaire Seidou Mbombo Njoyale, président sortant de la FECAFOOT. Ce dernier l’accuse de corruption et demande qu’il soit radié dans la course à la présidence dans une correspondance adressée la commission d’éthique de la Fécafoot.

A une semaine des élections à la FECAFOOT Eto’o sort le grand jeu et veut utiliser les erreurs du président sortant de la fédération pour le faire tomber aux élections. Mais, le fait reste que les chances de voir cette ancienne gloire du football à la tête de la FECAFOOT restent minimes. Ainsi, il se penche vers la commission d’éthique comme  vers une bouée de sauvetage.

« Je sollicite la suspension avec effet immédiat des Sieurs Seidou Mbombo Nchouwa Njoya et Aboubakar Alim Konate de toute activité liée au football afin de protéger notre institution de ces individus qui polluent l’environnement footballistique camerounais depuis plus d’une dizaine d’années ». Écrit Eto’o dans sa correspondance. La commission d’éthique de son côté estime que ces documents ne sont plus recevables.

Rien ne concernant les faits qui sont connus, Samuel Eto’o a des éléments pour attaquer son ex allié. Conscient que l’ex international jouit d’une popularité indéniable, Seidou Mbombo Njoya lui aurait proposé de se retirer de la course à la présidence et de devenir son premier vice-président mais l’ancien joueur de Barcelone n’a pas retenu sa langue sur ce propos.

 « Il n’y a pas de débat, il n’y a pas de proposition de premier vice-président, je serai le prochain président de la fédération, malgré toutes les tricheries », a préféré prévenir Samuel Eto’o.

A lire : CAF : une sauce de la modernité pour les matches des barrages

Et si Eto’o sollicitait l’aide de Rigobert Song et Roger Milla ?

Rigobert Song est conscient qu’il faut rebâtir à nouveau la fédération camerounaise qui est en chantier depuis un moment. « Entraîneur de la sélection U23 (Olympique), Rigobert Song dit avoir lui-même conscience de la nécessité d’une réforme », a souligné Jeune Afrique.

Samuel Eto’o et Rigobert Song n’ont pas toujours été les meilleurs amis au monde. Mais ils se retrouvent dans le projet de redonner son lustre d’antan au football camerounais.

De l’autre côté, la légende Roger Milla vit la même situation et veut qu’on y mette un terme cette fois-ci. Ce dernier entretient de mauvais rapports avec Seidou Mbombo Njoya, l’actuel patron de la fédération, à qui il reproche notamment son interminable conflit avec la Ligue de football professionnel du Cameroun. Cette querelle a empêché l’organisation du championnat lors de la saison en cours.

A lire aussi : Cameroun : Samuel Eto’o ou Seidou Mbombo Njoya, qui prendra la Fecafoot ?

Jordan Ntambwe Ngoy

Articles similaires

David Luiz aurait frappé un de ses coéquipiers

FOOTBALL FR

Guardiola, les compteurs explosent !

FOOTBALL FR

LdC : Lille par la petite porte, Lyon aura une incroyable finale

FOOT 01
%d blogueurs aiment cette page :