LE JOURNAL.AFRICA
SPORTS

CAF/FECOFA : personne ne partira avant juin 2022

CAF/FECOFA
Les élections au sein de la Fédération Congolaise de Football (FECOFA) n’auront pas lieu en décembre comme prévu. Ainsi, il faudra attendre le mois de juin 2022 pour élire les nouveaux membres.  Telle a été la sentence lors de la réunion  tripartite qui a réunis  les membres de la FECOFA, la CAF et ceux de la FIFA à son siège au Caire ce jeudi 2 septembre.

La conviction de voir de nouvelles têtes au sein de la FECOFA avait tellement grandi. Cette conviction, est devenu involontairement une attente commune, mais la CAF vient de tout geler et l’espoir tombe en berne. Les amoureux du ballon rond congolais devront encore patienter pendant au moins 7 mois.

Quelques décisions ont cependant été prises pour l’avenir du football congolais. Raison pour laquelle la CAF a décidé de garder le comité exécutif de la FECOFA jusqu’au mois de juin/juillet 2022.

Des experts CAF/FIFA seront nommés pour les réformes des textes qui régissent le football de la République Démocratique du Congo. La CAF retire sa main dans la gestion financière de la FECOFA jusqu’à l’organisation des élections.

Réjouit de la présence de la délégation congolaise au Caire, la CAF par la voix de son secrétaire n’a pas hésité de placer quelques mots de gratitude

« Nous remercions les dirigeants de la FECOFA d’avoir pris le temps de se rendre au siège de la CAF pour tenir cette réunion. Je pense que nous avons discuté de sujets très importants et proposé des mesures pratiques à appliquer. » A souligner Veron Mosengo Secrétaire Général de la CAF après la réunion

A lire : FECAFOOT : Samuel Eto’o ne restera pas bouche cousue

Shabani Nonda pressenti candidat ?

 L’ancien attaquant de l’AS Monaco et des Simba (ancien appellation de la sélection de la RDC devenu aujourd’hui léopard), Shabani Nonda s’est investi récemment avec énergie dans les activités concernant la FECOFA et le football congolais en général. Sa candidature ne serait pas une surprise comme l’a souligné récemment l’ancien sélectionneur de la RDC Florent Ibenge Ikwange.

« C’est un ancien footballeur, donc il a le souci du football mais c’est la compétence qu’on recherche. Je crois qu’il faut laisser Shabani se déclarer mais ça ne m’étonnerait pas qu’il ait des idées derrière la tête. Ce serait bien puisqu’il a un projet je pense. Il veut être capable de le faire. Je me souviens que plusieurs fois, le président Omari disait qu’il aimerait que ce soit Shabani son successeur. Apparemment, ce n’était pas encore le moment », a déclaré Ibenge

Un comeback de Omari ne serait pas à négliger ?

Suspendu en juin dernier par la FIFA pour une année Omari s’est vu être banni de toute activité en rapport avec le football. Ce dernier devait être candidat à sa propre succession à la tête de FECOCA mais sa suspension a tout foutu en l’air.

En juin 2022, sa suspension sera déjà levée et rien ne pourra l’empêcher de revenir à la FECOFA. Mais tout dépendra des nouveaux textes qui régiront la FECOFA. Ce sont ces textes qui pourraient permettre ou pas à une personne ayant déjà subi une suspension d’au moins un an de pouvoir briguer un poste au sein du comité exécutif de cette instance congolaise.

A  lire aussi : RDC-FECOFA: pas d’élection avant juin 2022

Jordan Ntambwe Ngoy

Articles similaires

Mercato Monaco: Matuidi, c’est non

FOOTBALL FR

OL : Mauvaise nouvelle pour Cornet à 10 jours de Barça-Lyon

FOOT 01

Man City: Sans Mendy et Mangala pour la tournée en Asie

FOOTBALL FR
%d blogueurs aiment cette page :