LE JOURNAL.AFRICA
SPORTS

CAF : une sauce de la modernité pour les matches des barrages

VAR
9 des 10 pays engagés au troisième tour des éliminatoires de la coupe du monde bénéficieront d’une aide financière venant de la CAF pour se doter de l’arbitrage vidéo (VAR) dans leurs stades lors des matchs des barrages qui se joueront au mois de mars prochain.

Les barragistes du mondial de la zone Afrique ne disposent pas de la technologie de la VAR dans leurs stades. C’est à ce niveau que la CAF va mettre sa touche personnelle en aidant financièrement les pays barragistes à se doter de cette technologie du football moderne.

Le Maroc sera épargné car il se trouve déjà dans une zone de confort totale, puisqu’il a été le premier pays africain à introduire la technologie de la VAR dans son championnat.

L’objectif de la CAF est de mettre fin à des multiples polémiques concernant les erreurs d’arbitrage et aux contestations des sélections quant aux résultats des matches, et veut jouer la carte de la transparence

Les clubs qui disputeront les quarts de finale de la Coupe de la CAF ou la Ligue des Champions ne seront pas épargné car la confédération a insisté sur ce point et tous les clubs engagé seront contraint d’utiliser la Var.

A lire : FFB: le président sortant restera actif dans le football burundais

La CAF s’est-elle laissée endormir ?

 Une décision qui arrive en retard de quelques années car plusieurs erreurs ont déjà été consommé par des sélections de football africaine.

 L’Afrique du sud s’est vu être éliminé par le Ghana en éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 suite à une erreur d’arbitrage sur un penalty sifflé illégitimement.

En 2016, suite à un penalty indûment sifflé, la même erreur s’était produite lors du match Sénégal-Afrique du Sud comptant pour les éliminatoires du mondial Russie 2018 qui s’était soldé par un score de 2-1 en faveur des Bafana Bafana. La FIFA avait plus tard pris la décision de faire rejouer ce match une année après soit en novembre 2017 et suspendre à vie l’arbitre ghanéen, Joseph Lamptey, qui avait sifflé un penalty imaginaire en faveur des Sud-Africains.

A lire aussi : Foot; Ghana, 4e pays africain à adopter la VAR dans son championnat

Jordan Ntambwe Ngoy

Articles similaires

Nouveau cas de Covid-19 au Real Madrid

FOOTBALL FR

Ecosse: La folie des supporters des Rangers (vidéo)

FOOTBALL FR

PSG : Paris ne revivra pas une remontada, il explique pourquoi

FOOT 01
%d blogueurs aiment cette page :