LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Sud-Kivu : cinq personnes mortes dans une manifestation anti MONUSCO à Uvira

les manifestants à Uvira et cinq morts et MONUSCO
Au sud-kivu, dans la ville d’Uvira cinq personnes sont mortes  dont quatre électrocutées  et l’autre atteinte d’une balle ce mercredi 27 juillet, dans une manifestation contre la Mission de l’Organisation des Nations unies en république démocratique du Congo (MONUSCO). Les victimes participaient à une manifestation de la sociétés civile exigeant le départ  sans condition  de cette organisation onusienne en RDC.

Toutes les activités sont restées paralysées pendant toute la journée de ce mercredi 27 juillet, dans la ville d’Uvira en province du sud-kivu. Boutiques, magazines, marchés sont restés fermés et la circulation quasi-inexistante sur toute l’étendue de la mairie.  Une grande  foule en colère s’est rendue  à kilomoni au quartier général de la MONUSCO pour y déposer un mémorandum exigeant  le départ immédiat de la MONUSCO. La situation est resté tendue dans cette partie de la province du sud-Kivu.

C’est à la base de cette organisation onusienne que ces quatre personnes ont été victimes d’électronisation dont jusqu’à maintenant son origine reste sombre selon les témoins. La cinquiéme a été ateinte d’une balle perdue. Les jeunes en colere ont exposé les corps de personnes mortes au niveau du pont Kavimvira où ils ont barricadé la route nationale numero 5.

Pour les organisateurs de cette manifestation, cette mission onusienne est accusée   de passivité  dans sa mission de stabiliser l’Est  de la RDC et la complicité avec des groupes armés. D’après le communicateur du mouvement citoyen La Lucha-RDC Afrique,  la manifestation  pacifique s’est transformée  en  violence suite aux coups de balles réelles ayant occasionnés la mort d’un homme. François Igulima précise que les tirés ont été tiré lors qu’ils voulaient  lire et déposer leur memo auprès de la MONUSCO.

A lire : RDC-Goma : poursuite des manifestations exigeant le départ de la MONUSCO

« Nous sommes désolés pour la mort de ces jeunes garçons dans cette circonstance. Ils sont morts suite aux câbles électriques coupés par des balles de la MONUSCO  qui voulait disperser la foule en manifestation pacifique. Nous espérons que la MONUSCO va partir sans condition car c’est inconcevable de rester avec une mission de stabilité pendant plus de 22 ans sans résultat positif.

La responsabilité sur les balles tirées en l’air

La population accuse la MONUSCO d’avoir tiré les balle sur les câbles électriques qui ont occasionné la mort de ces quatre jeunes manifestants. Une chose que le chef du bureau de la MONUSCO déments. D’autres sources attribuent ces balles aux FARDC mais des sources militaires   parlent  de projectiles tirés par les manifestants.  

Cette situation intervient après une interdiction de la part des autorités locales de toute sorte de manifestation. Dans une sortie médiatique du maire Adjoint de la ville d’Uvira, le matin de ce mercredi, la population était appelée à vaquer à leurs occupations quotidienne et les organisateurs de la manifestation de suspendre vu l’état sécuritaire  du milieu.

A lire aussi : Kwilu : un décès et 4 blessés à la suite d’une intervention militaire à Yolo Banzadi

Josephine Mungubi

Articles similaires

RDC : 23 villages de Mahagi récupérés par l’armétee (autorité coutumière)

OKAPI CONGO

Burundi: embarqué par l’armée, un responsable du parti d’opposition CNL a disparu

RFI AFRIQUE

Tueries en Ituri : l’ONG « UNADI » demande la démission du gouvernement provincial

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :