LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Meurtre des manifestants anti-Monusco à Goma : La LUCHA exige des poursuites judiciaires contre les casques bleus

La population de la province du Nord-Kivu manifeste depuis le lundi pour exiger le départ immediat de la Mission de l’Organisation des Nation unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (Monusco), présente depuis plus de 20 ans. Ces manifestations ont, d’après le bilan provisoire causé 15 morts dont un casque bleu et deux membres de la police des nations dans la ville de Butembo et soixante-et-un (61) blessés.

Suite à ce drame, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) a dans un communiqué publié ce mardi 26 juillet, estimé que cet incident aurait pu être évité si et seulement si le maire de la ville de Goma s’était abstenu d’interdire la marche Anti-monusco.

« Les violences commises en marge des manifestations appelant au départ de la MONUSCO à Goma le 25 et 26 Juillet 2022 sont déplorables. Ces meurtres, blessures, tortures, destructions,...   

Continuer la lecture de cet article sur POLITICO CD

Articles similaires

Beni: Pas de sortie de 18h à 6h du matin

LE JOURNAL.AFRICA

Quelle place pour la Monusco lors d’actions conjointes dans l’est de la RDC?

RFI AFRIQUE

Crise en Casamance: le désarroi des paysans bissau-guinéens

RFI AFRIQUE