LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

RDC-Uvira: Une reculade surprenante dans la vente de fournitures scolaires

Les jours avant la rentrée scolaire 2022-2023 se comptent déjà à rebours. Le plus étrange est que les gens n’achètent pas les fournitures scolaires étalées dans les marchés, comme ça a été le cas pour les années précédentes. Ceci inquiète les commerçants de ces articles. Selon les acheteurs, une crise  financière est à la base de ce problème.   

La reprise des cours est prévue le 5 septembre, pour l’année scolaire 2022-2023. Mais  les commerçants clament que les fournitures scolaires ne sont pas abondamment achetées comparativement aux deux dernières années.

Bahizire Munyerenkana, vendeuse d’uniformes dans le marché Maendeleo, a précisé que la fréquentation est énormément lente « J’ai apporté quelques uniformes aujourd’hui, mais les gens en achètent à petit nombre. Je gagne tout au plus 30 dollars par jours. Contrairement à l’an dernier, je serais déjà en train de vendre une grande quantité par jour ».

Lire : Burundi: Les prix des fournitures scolaires s’envolent

Falanka Suzana, vendeuse de fournitures scolaires dans le marché Zaïrois a déclaré : « Les parents passent et achètent un ou deux uniformes, quelques cahiers…et les autres passent seulement pour demander les prix et nous promettre de revenir prochainement pour acheter. C’est compliqué, mais nous devons patienter. Les quelques jours avant la rentrée, là aussi les gens achètent en masse. »

Le manque de l’argent, un handicap pour la préparation de la rentrée scolaire

Selon les acheteurs, la situation financière est très difficile. Trouver de l’argent est devenu un grand problème. Les choses ne vont pas bien.

Safari Mtumoi, taxi moto dans la ville d’Uvira a souligné : « Je ne suis pas encore prêt pour acheter toutes les fournitures possibles pour mes enfants. Je ne peux pas être en mesure de le faire d’un seul coup. Je fais les achats des unes après les autres. Je suis en train de faire tout mon possible pour voir si je vais toutes les acheter au plus tard la fin de ce mois d’août ».

« Si je n’ai pas encore trouvé tous ces articles c’est parce que je n’ai pas encore trouvé assez d’argent. J’ai trois enfants qui vont étudier cette année et il me faut au moins 30 dollars pour chacun pour lui acheter des fournitures. Et il ne nous reste que quelques jours avant la rentrée scolaire », a-t-il encore ajouté.

Depuis 2019, le gouvernement congolais a décrété la loi annulant définitivement et totalement les frais scolaires pour les classes du cycle primaire dans les établissements publics.

Fidèle Asalo/ stagiaire

Articles similaires

Burundi: Les prix des fournitures scolaires s’envolent

LE JOURNAL.AFRICA

Fuite de sujets au bac à Madagascar: des élèves en détention provisoire

RFI AFRIQUE

Gratuité de l’enseignement de base : des écoles de Molegbe saturées

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :