LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Lomami : au moins 700 élèves de l’école primaire Kansansa n’étudient plus, leur école étant incendiée

Au moins 700 élèves de l’Ecole Primaire Kansansa, dans la chefferie de Bakua Mulumba Tshilehu, dans la province de Lomami, sont contraints de rester à la maison. Leur établissement a été incendié le samedi 16 novembre par quelques élèves et autres habitants de cette entité. Ces derniers affirment qu’ils voulaient venger la mort par noyade de deux élèves.

Ces deux élèves qui se sont noyés dans la rivière Ntombolu, sont d’une même famille, affirment les sources sur place. L’un âgé de 8 ans et l’autre avait 11 ans. Selon les mêmes sources, leur école organise chaque samedi les travaux manuels, mais cette activité n’a pas eu lieu le week-end dernier, car le directeur était indisponible.

Tous les élèves ont été libérés à temps.  Au lieu de renter à la maison, les mêmes sources précisent que ces victimes accompagnées de leurs collègues se sont rendues dans leur champ familial pour manger du maïs frais. Au retour du champ, ils se sont dirigés à la rivière Ntombolu connue pour ses eaux profondes, pour boire de l’eau et aussi se baigner.

Les victimes ont été emportées par le courant d’eau, et n’ont pas pu résister. Compte tenu de la distance qui sépare le village de la rivière, le pire a été enregistré. Ayant appris le drame, d’autres élèves, ainsi que certains habitants du village ont incendié cette école construite en chaume. Ils ont également tenté de piller les domiciles du directeur et des enseignants qui sont actuellement en fuite.

D’après l’administrateur du territoire de Ngandajika, le bilan est de 10 salles de classe incendiées. Alexandre Kayumba dit avoir dépêché les éléments de la police qui ont réussi à sauver quelques matériels didactiques. Quelques habitants contactés par Radio Okapi, affirment que tout a été consumé et rien ne peut être récupéré dans cette école.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :