LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Burundi : Une hausse alarmante des prix des fournitures scolaires

Les prix des matériels scolaires ont connu une augmentation significative cette année sur le marché de Bujumbura comparativement à l’année scolaire précédente.

Les vendeurs des cahiers et autres manuels scolaires échangés avec nous ce vendredi à côté de l’ancien Marché Central de Bujumbura (SOGEMAC), ont signalé un ajout au moins de 300 Francs Burundais par cahier. A part ces cahiers, les mallettes font partie des fournitures scolaires. Elles ont connu une augmentation au moins de 3000 Francs Burundais par une unité. Selon les mêmes sources.

La cause selon ces commerçants serait liée à la question de la dévaluation de la monnaie burundaise face au dollar américain. Ils disent que  cette monnaie américaine leurs servent pour le trafic des marchandises importées, et que sa valeur montait du jour au jour depuis un certain temps.

Les tarifs sur le marché de Bujumbura

Ces derniers tracent une ligne montante des prix de leurs articles même si certains sont restés sur les prix standard comparés à la précédente année scolaire 2018-2019.

  • Un cahier des 100 feuilles a monté de 1000 à 1400 Francs Burundais.
  • Un cahier de 60 feuilles a quitté  de 800 à 1100 Francs Burundais
  • Un cahier de 48 feuilles a varie de 700 à 1000 Francs Burundais
  • Un cahier de 24 feuilles a monté de 400 à 700 Francs Burundais
  • Un cahier de 12 feuilles a glissé de 300 à 500 Francs Burundais
  • Un cahier de calligraphie de 12 feuilles a quitté de 300 à 500Fcs
  • Une mallette qui était à 40milles Francs Burundais a varie jusqu’à 43milles Francs Burundais

La différence à souligner ici en bas est que d’autres matériels scolaires comme les stylos, gommes, équerres et colorant sont restés sur les prix standards.

  • Un stylo coute 400 Francs Burundais
  • Une équerre est à 1000 Francs Burundais
  • Un colorant coute 500 Francs Burundais
  • Une gomme vaut 300 Francs Burundais

  Ces vendeurs mettent leur fois de la diminution des prix sur la déclaration du Conseil National de Sécurité de ce lundi, interpelant les bradeurs à se conformer au prix de la Banque Centrale du Burundi dans leurs échanges. Mais, ces commerçant se posent encore la question de savoir à quand sa réalisation effective ?   

Par Ferdinand SENGI

Publicités

Articles similaires

Commencer un échange
Besoin d'aide?
Bonjour!

Pouvons-nous vous aider?
Powered by
%d blogueurs aiment cette page :