LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE SOCIETE

La Côte d’Ivoire déterminée à éradiquer l’incivisme et construire un citoyen modèle

Le gouvernement ivoirien est engagé à éradiquer l'incivisme de la jeunesse ivoirienne. Il opte pour une politique de réalisation  de plusieurs centres de services civiques en Cote d'Ivoire
Le gouvernement ivoirien est engagé à éradiquer l’incivisme de la jeunesse ivoirienne. Il opte pour une politique de réalisation  de plusieurs centres de services civiques sur l’ensemble du territoire national. Ces centres seront capables de former la jeunesse modèle pouvant conduire le pays vers son développement harmonieux.

L’État ivoirien prévoit d’implanter au moins un centre de services civiques dans chacun des 12 districts du pays d’ici 2025. Ces centres viendront appuyer les cinq centres qui existent déjà. En effet l’implantation de ces infrastructures va favoriser la prise en charge de 12 000 jeunes, soit 1 000 jeunes par district, pour un coût global de 27 milliards de francs CFA.

Ce programme est dans le cadre de la promotion du civisme et de la citoyenneté du peuple ivoirien. D’après  Parfait Konan, un des bénéficiaires de ce programme se réjouit. « Ma formation dans un centre social a changé mon état d’esprit. Je pensais que j’étais rejeté, abandonné à moi-même. Mais, aujourd’hui je me sens complètement transformé. La discipline, la courtoisie, la maîtrise de soi, le savoir-vivre en communauté, j’ai appris tout ça au centre. J’ai aussi appris un métier », dit-il.

De quoi exactement les jeunes sont-ils formés?

Le gouvernement a mis en place le redressement moral des jeunes afin de résoudre la problématique de l’incivisme, notamment celles liées à la montée de l’insalubrité, de l’intolérance, de la délinquance juvénile, etc.

Cependant, la tâche revient aux encadreurs de centres d’apprendre à ces jeunes des différents  cours des civismes entre autres l’apprentissage de l’hymne national et la découverte des armoiries de l’État. Ensuite, ils apprennent des différentes institutions de la république et le respect de la chose publique. Enfin, ils apprennent les cours d’alphabétisation, ainsi que les différentes formations professionnelles.

A lire : Expressions colériques: quand le langage assassine l’avenir de l’enfant

Un programme en plein succès!

Hormis la formation sur le civisme, en 2021, 150 stagiaires volontaires dont 100 garçons et 50 filles, ont bénéficié pendant six mois, des orientations sur la mise en place des activités génératrices de revenus. Le but est de faciliter l’autonomisation de ces jeunes, a indiqué le responsable du centre de services  civiques de Bouaké.

Dans ce même cadre, entre novembre 2021 et mars 2022, 700 jeunes volontaires ont aussi reçu des formations. En janvier 2022, 70 élèves fauteurs de troubles pour congés anticipés ont été admis au centre de service civique de Bimbresso afin de suivre les formations civiques et citoyennes. Dès lors,  ils  se sont engagés à l’incarnation et à la promotion  d’un comportement civique et citoyen dans leurs établissements.

Depuis 2018, le pays compte cinq centres de services civiques.  1 700 jeunes ont déjà bénéficié de cette politique de l’État sur tout le territoire national.

A lire aussi :  Côte d’Ivoire : comment venir à bout de l’incivisme ?

Kiza Mulongecha

Articles similaires

RDC: premières tensions entre partisans du FCC et de CACH

RFI AFRIQUE

La famille de Robert Mugabe en colère

BBC AFRIQUE

Kasaï-Central : le gouverneur Martin Kabuya destitué

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :