LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Le Chef de l’Etat satisfait de sa récolte de café

Le Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a procédé samedi 04 mai 2019, à la récolte du café cerise dans son complexe agro-pastoral de Rutunga situé en commue Gashikanwa dans la province de Ngozi. Le Président de la République s’est montré très satisfait de la contribution que son café va apporter dans l’économie du pays et se réjouit de la cote du café burundais sur les cours mondiaux.

Avant de lancer la cueillette du café dans sa plantation, le Président de la République a d’abord rendu grâce à Dieu le Tout Puissant qui, par sa faveur, a accordé au Burundi une bonne récolte et qui a fait que le café burundais soit coté meilleur sur les cours mondiaux.

Au cours de cette activité de récolte du café, le Chef de l’Etat a souligné que le café figure parmi les grandes sources de revenu et de devises et qu’il a contribué depuis longtemps dans l’économie du Burundi. Le Président de la République a expliqué que toutes les importations faites au Burundi exigent des devises et que le café contribue à rentrer des devises. Pour le numéro un burundais, le café est comme de l’or que Dieu a donné au Burundi.

Très satisfait de sa récolte qui arrive au moment où le Burundi vient de gagner la première place pendant trois années successives, le Chef de l’Etat a saisi cette occasion pour lancer un appel à ceux qui interviennent dans la filière café de redoubler d’efforts pour que les récoltes soient supérieures à celles du passé.
Le Président de la République a également exhorté les exportateurs du café à toujours penser à rentrer les devises qui proviennent du ce produit afin de pourvoir au développement du pays.

Le Chef de l’Etat a par la suite visité un champ d’expérimentation des fertilisants. Le conseiller principal à la présidence chargé des questions stratégiques de développement, Dr-Igr Serges Ngendakumana a fait savoir qu’ils ont appliqué trois traitements à trois champs de haricot.

Serges Ngendakumana a expliqué qu’ils ont semé le même jour, le même type de haricot sur trois parcelles juxtaposées et de même dimensions. D’après Dr-gr Serges Ngendakumana, ils ont appliqué du fumier dans la première parcelle. Dans la 2ème parcelle, ils ont mis de l’engrais chimique DEAP importé de l’étranger tandis que dans la 3ème parcelle, ils ont mis de l’engrais composite FOMI, fabriqué au Burundi.

Selon Serges Ngendakumana, la parcelle qui est porteuse d’espoir d’un meilleur rendement est celle qui a reçu l’engrais composite dénommé FOMI, suivie de celle qui a reçu du fumier.

Pour le conseiller principal à la présidence chargé des questions stratégiques, les observations faites sur les trois parcelles montrent que le types d’engrais recommandable est l’engrais FOMI fabriqué au Burundi.

Et dans l’après-midi, le Chef de l’Etat a assisté à un match de football qui opposait l’équipe « Haleluya FC » à l’équipe « Abawigeze », un match qui s’est joué au stade de Vyerwa en commune Mwumba, dans la province de Ngozi. Le match s’est soldé sur un score de 2 buts à zéro en faveur de l’équipe « Haleluya FC ».

Articles similaires