LE JOURNAL.AFRICA
Histoire

La naissance du Gabon moderne: en huit dates-clés

Le 17 août 1960, le Gabon fut la huitième colonie africaine de la France à accéder à l’indépendance. Son futur chef d’État, Léon Mba, qui aurait préféré que son pays demeurât dans le giron français, proclama presque à contre-cœur l’indépendance de son peuple. Les premiers contacts entre l’Europe et le futur Gabon remontent au XVe siècle. Retour sur l’histoire franco-gabonaise, de la découverte à la décolonisation, en passant par l’exploitation coloniale.

1472 : sur la route du commerce triangulaire Débarquement des premiers Européens sur les côtes du Gabon. Il s’agissait de marins portugais, mais très vite le territoire suscite aussi l’intérêt des marins français, danois et britanniques dont les navires mouillent régulièrement dans ces côtes. C’est le début d’un commerce fructueux entre marchands européens et tribus locales, portant essentiellement sur l’ivoire, les espèces de bois précieux et, bien sûr, les esclaves. 9 février 1839 : début de la colonisation française Signature d’une convention entre l’amiral français Édouard Bouët-Willaumez et Antchuwè Kowè Rapontchambo, alias « roi Denis », un chef mpongwe, autorisant la création d’un premier poste de commerce sur l’estuaire du Como. C’est à partir de cette petite colonie que partit notamment Pierre Savorgna de Brazza qui jeta les bases de la future Afrique équatoriale française (AEF). En 1849 est fondée Libreville, la capitale du futur Gabon, pour accueillir des esclaves libérés d’un navire brésilien arraisonné par des marins français en vertu de la loi interdisant formellement la traite négrière.
Une vue aérienne de Libreville au Gabon.
Une vue aérienne de Libreville au Gabon. ©Bajan28/creativeCommons
1886 : nomination du premier gouverneur français Le Gabon devient officiellement une colonie française, avec la nomination d’un premier gouverneur. La colonie est intégrée dans le Congo français, avant de rejoindre l'AEF à partir de 1910. La perte par Libreville de son statut de chef-lieu au profit de Brazzaville sera à l’origine des rivalités entre les deux capitales, qui ne prendront fin q...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Namibie : il y a 30 ans, l’indépendance de la dernière colonie africaine

RFI AFRIQUE

Afrique du Sud: une semaine de cérémonies pour rendre hommage à Desmond Tutu

RFI AFRIQUE

Abolition de l’esclavage: quelle place dans la mémoire collective en Guinée?

RFI AFRIQUE