LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Actualite.cd: « RDC: à l’issue de sa retraite, le FCC se dit favorable aux élections anticipées à tous les niveaux »

Revue de la presse du lundi 9 nobembre 2020

Les conclusions de la retraite du FCC sont largement commentées par les journaux parus lundi 9 novembre à Kinshasa.

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a clôturé dimanche, sa retraite de deux jours à Kinshasa, informe actualite.cd, citant un extrait de du communiqué final lu par le Coordonnateur de la plateforme de Joseph Kabila, Néhémie Mwilanya :

« Le FCC ne peut cautionner aucune démarche tendant à la recomposition de la majorité parlementaire en pleine législature sur fond de la corruption des élus d’un partenaire, antivaleur au cœur d’une lutte convenue dans le cadre du programme commun du gouvernement. »

Cependant, renchérit Forum des As, « face à la menace de plus en persistante de dissolution de la coalition au pouvoir, la famille politique dirigée par l’ancien Président Joseph Kabila, dit être ouvert au dialogue avec son partenaire Cap pour le changement (CAP), plateforme portée par l’actuel Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ». Au cas où ces pourparlers s’avéreraient impossibles, la kabilie suggère alors une voie de sortie de crise qui semble être l’ultime recours. A savoir, l’organisation des élections générales anticipées. Y compris la présidentielle, précise le quotidien.

« Consultations vs Retraite : le dialogue s’impose ! », tranche La Prospérité. « Nous attendons qu’à l’issue de ces consultations, le Chef de l’Etat convoque le dialogue des forces vives de la Nation, soit sous la forme de la Conférence nationale souveraine, soit sous la forme des négociations du Centre interdiocésain.

Ensemble, sans pression ni injonction de l’extérieur, sans tricherie ni ruse politicienne, nous devons poser les bases du nouveau Congo, la nation-leader du continent-berceau et coffre-fort de l’humanité, le pays qui doit porter le flambeau de la civilisation de l’amour, le règne de Dieu », déclare le Comité de Plaidoyer pour le Dialogue, cité pat le tabloïd.

7sur7.cd note pour sa part que le Front commun pour le Congo rejette en bloc les accusations tendant à lui faire porter la responsabilité du « présumé » blocage de la République démocratique du Congo.

En revanche, le FCC affirme que sa collaboration dans la mise en œuvre des initiatives et du programme commun du gouvernement de la République a été sans faille, poursuit le site.

Articles similaires

« Burundi : Démocratie piégée » : Ntibantunganya défie la nouvelle génération

YAGA BURUNDI

Côte d’Ivoire: fin des dépôts des candidatures pour les législatives du 6 mars

RFI AFRIQUE

Soudan du Sud: cent jours pour tout sauver

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :