LE JOURNAL.AFRICA
DEVELOPPEMENT

Light Award, une opportunité aux jeunes étudiants de penser à l’innovation

Les étudiants sont interpelés aux changements de mentalité et prendre la responsabilité pour un travail sérieux. Ils ont peur d’entreprendre et de risquer. C’est le but de la compétition de Light Award organisée par l’Université Lumière de Bujumbura(ULBU).

Actuellement l’entrepreneuriat n’est plus seulement considéré comme un moyen de lutter contre le chômage. C’est un moyen de contribuer à la croissance économique des ménages et du pays, indique Dr Yves Ndayikunda, Recteur de l’ULBU. Les étudiants constituent un atout et une solution dans la sous-région et pour le monde, a-t-il ajouté.

 En quoi consiste Light Award

C’est une compétition entrepreneuriale qui a pour objectif de déclencher l’esprit des jeunes entrepreneurs et leur permettre en même temps d’être des leaders et promoteurs de solutions partout où ils sont dans la communauté.

Les conditions requises pour participer sont entre autre être en étudiant de n’importe quelle université se trouvant au Burundi. L’opportunité est aussi ouverte auprès des lauréats ayant terminé au moins il y a un an.

Le déroulement de la compétition

Les étudiants vont appliquer à partir d’un lien qui sera disponible le 9 juillet 2021 sur la page Facebook de Light Award. Ceux qui sont présélectionnés feront des formations en demi-finale pour avoir droit en finale.

 Les projets qui sont sollicités pour Light Award

Il s’agit des projets promoteur de solution au vrai problème du pays. C’est-à-dire les problèmes liés au besoin des burundais. Ces projets sont conçus pour avancer la société et l’économie du pays, signale Hans Assisa Coordinateur de Light Award pour l’année 2021.

L’africain néglige le secteur de l’entrepreneuriat digital. Ici le plus grand combat est de se faire accepter dans la société plus particulièrement dans la société congolaise. Aussi, l’important est de comprendre l’entrepreneuriat digital pour les entreprises, dit par Ester Tambwe Entrepreneuse digital depuis 2016.

Lire aussi: Le défi de l’entrepreneuriat des jeunes : que faire ?

On peut se poser la question de savoir comment les entreprises devront progresser vers l’entrepreneuriat digital ?

Actuellement les entreprises travaillent d’une manière moins efficace. Ils ont l’initiative de progresser vers l’entrepreneuriat digital dans la création de site internet. Et de pages de Facebook pour la visibilité de leur produit ou service qu’il donne à leurs clients.

Les jeunes africains ont peur de se lancer dans les business. Pour Tambwe, la réussite d’un projet est un processus de plusieurs années

Blandon Uwamahoro

Sur le même sujet :Gouvernance : la jeunesse africaine en pâtit

Articles similaires

Nord-Kivu : la Banque mondiale évalue les travaux réalisés par Fonds social de la RDC

OKAPI CONGO

Nord du Mali: le mouvement pour la réhabilitation des routes se poursuit

RFI AFRIQUE

Côte d’Ivoire: les travaux de réfection de la route qui relie Abidjan à San Pedro sont lancés

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :