LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Kenya : Un coup dur pour le ministère de l’Éducation

Un groupe des parents demande le gouvernement d’indemniser les écoles pour les pertes subies  durant la période de confinement. Il dit que la décision du président Kenyatta de suspendre les cours suite à la COVID-19 n’a pas suivi les procédures démocratiques et violent les droits des élèves.

Le juge James Makau a donné un ordre au ministre de l’Éducation George Magoha à la suite d’une demande d’un groupe de parents dirigé par Joseph Enock Aura s’opposant à la décision du gouvernement de fermer les écoles jusqu’à présent.

M. Aura dit que la décision de fermer les écoles est une violation des droits des élèves et est contraire aux dispositions de la loi sur les enfants.

Il souhaite que le tribunal se prononce sur la légalité de l’ordre du président Uhuru Kenyatta du 15 mars de fermer toutes les écoles suite à l’impact de COVID-19.

Joseph Aura doute fort de la décision du président Kenyatta de fermer les écoles car elles n’ont pas été publiées dans la Gazette du Kenya ou même soumis à l’Assemblée nationale pour son approbation.

M. Aura dit que les fermetures des écoles ne sont pas une solution au problème de santé publique

« La fermeture des écoles jusqu’à une date inconnue est une grave violation des droits de l’enfant, je ne vois pas de preuve que la fermeture des écoles jusqu’à l’année prochaine résoudra les défis auxquels nous sommes actuellement confrontés … », lit-on dans la demande.

M. Aura souhaite que le tribunal ordonne au gouvernement d’indemniser les écoles primaires et secondaires pour les pertes subies à la suite de la fermeture.

Il souhaite que le tribunal rende une ordonnance obligeant le ministère de l’Éducation à rouvrir les établissements d’enseignement à partir du 1er septembre. L’affaire sera entendue le 9 septembre.

Par Sam Odhiambo

Articles similaires

Rentrée académique : Thomas Luhaka annonce des réformes profondes de l’enseignement supérieur

OKAPI CONGO

Nord-Kivu: les élèves déplacés risquent de rater la rentrée scolaire (Société civile)

OKAPI CONGO

RDC-Sud-Kivu : Environ 35.606 finalistes ont participé aux épreuves préliminaires de l’exétat

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :