LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE

Kenya: l’étrangeté de la loi , le tribunal accorde un shilling en compensation

Le tribunal a décidé que l’ancienne secrétaire du ministère de la dévolution kenyan, Lillian Omollo, serait payée un shilling pour licenciement abusif. Cet argent sera donné comme compensation.

Le tribunal kényan de règlement des conflits du travail et des employeurs a rendu sa décision le 22 octobre 2020. Cet acte juridique témoigne qu’Omollo n’a pas eu la possibilité de se défendre avant d’être renvoyé en avril 2018.

Le juge Stephen Radido a statué sur les droits constitutionnels d’Omollo en tant qu’employé de la présidence, que ses droits ont été violés.

Il a dit qu’il aurait dû avoir une chance de se défendre avant d’être renvoyé. Le juge a ordonné d’être payé un shilling kényan. Cette somme est équivalente à 0.01$.

«Le plaignant n’a pas eu la possibilité de répondre, ni les raisons de la suppression du bureau du rez-de-chaussée de la main du président. Il a été informé que le travail était terminé parce que quelqu’un d’autre il a été nommé au poste », a-t-il déclaré.

« Le plaignant se voit octroyer par le tribunal un KSh (un shilling) car ses droits ont été violés », a déclaré le juge. Dit Radido.

Le tribunal a statué qu’Omollo avait tort, car il n’avait même pas reçu de motif pour son licenciement.

« La défense n’a pas indiqué que le plaignant avait reçu de telles raisons de la part du président », la décision dit le tribunal.

Le tribunal a statué que les fonctionnaires devraient être protégés en vertu de l’article 236 de la constitution.

La cause

Cependant, le juge Radido a déclaré qu’Omollo avait été trouvé avec des richesses qu’il n’avait pas révélées quand il a été embauché. Et à un shilling lui suffit donc en compensation de son licenciement.

Le tribunal a déclaré plus tôt qu’Omollo n’avait pas expliqué quand il avait remis le KSh 33M retrouvé sur son compte.

Par Sam Odhiambo

Articles similaires

Programme des 100 jours : la requête de mise en liberté provisoire de Kamerhe rejetée en appel

OKAPI CONGO

Un policier nigérian arrêté pour menace de mort

BBC AFRIQUE

Soudan: une ministre saisit la justice contre un prédicateur extrémiste

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :