LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

IMOSCOVID inquiet des cas de discriminations liées au Covid-19 dans le monde professionnel Burundais

IMOSCOVID en conférence de presse
La pandémie à coronavirus provoque des actes discriminatoires dans le milieu professionnel du Burundi. La société civile IMOSCOVID pointe du doigt le secteur privé.

En effet, cachant les noms des entreprises, IMOSCOVID dénonce avoir déjà enregistré 4 cas de discriminations. Tous sont liés au Covid-19, dont 3 sont déjà en justice et un autre à la phase d’arrangement à l’amiable.

Cette association dévoile cette attitude de certains embaucheurs ce mercredi 7 avril dans une conférence de presse, à Bujumbura-Burundi.

Comment cela se fait-il ?

Après qu’un employé annonce à son employeur qu’il a été testé positif du Covid-19, un congé lui est accordé. Relate Vénuste Muyabaga, vice-président d’IMOSCOVID, indiquant que cela était normal.

Mais, dès lors, les préparatifs pour son remplacement commencent. Ensuite, c’était son départ, regrette le vice-président de l’IMOSCOVID.

Quelles en sont les conséquences ?

La discrimination a un effet préjudiciable à la santé de l’employé qu’à l’entreprise. Alerte Vénuste Muyabaga, qui dit cela peut même handicaper l’économie du pays.

Qu’est-ce que prévoit IMOSCOVID ?

Cependant, cette organisation qui s’était donné comme mission d’accompagner l’Etat dans sa lutte contre COVID-19. Compte se rapprocher au gouvernement pour lui présenter ses constats. Et proposer des voix des solutions sur la question (discrimination dans le monde professionnel).

De plus, IMOSCOVID, prévoit dans sa lutte de mener des sensibilisations les notions de Covid-19 à un grand nombre possible de la population.

Toutefois, IMOSCOVID appelle les employés à dénoncer tout acte discriminatoire qu’ils subiraient d’une manière ou d’une autre au travail.

S’opposant à toute forme de distinction directe ou indirecte, M. Muyabaga rappelle aux employeurs des entreprises privées le respect du code de travail nº : 1/11 du 24 septembre 2020. A son art. 14.

Le dernier communiqué du mois de mars du ministère de la santé montre 6 morts, 192 malades sur 170739 testés.

Par Freddy bin Sengi

Articles similaires

Coronavirus en RDC : la ministre de l’Economie appelle à éviter la hausse illégale des prix

OKAPI CONGO

L’OMS s’inquiète de l’accélération de la pandémie de coronavirus en Afrique

RFI AFRIQUE

Ebola : la Chine offre à la RDC 60 tonnes de matériels de protection et équipements de laboratoire

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :