LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Burundi : CAPES+ contribue au développement de ses membres à travers des activités génératrices de revenus

Personnes vivant avec le VIH au CAPES+
Le collectif des associations des personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA (CAPES+), à part d’aider les personnes séropositives dans la sensibilisation et la défense de leurs droits, contribue aussi à leurs activités génératrices de revenus. Par conséquent, ces revenus  aident ces associations à contribuer aux besoins de leurs membres.

De son objectif de défendre les droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA, CAPES+ Burundi se soucie aussi de contribuer au développement de celles-ci. Parmi les activités réalisées au cours de cette année, il a aussi contribué aux activités génératrices de revenus, initiées par ses membres, notamment l’agriculture et le commerce.

Ainsi, CAPES+ sensibilise ses membres des différentes provinces à se mettre ensemble afin de faire des activités génératrices de revenu (AGR). « CAPES+ nous a sensibilisé à nous mettre ensemble afin de faire des AGR pour ne pas mendier.» explique Ignace Nyandwi qui représente les membres de CAPES dans la province de Bubanza.

Les membres des associations ont eu le financement du CAPES+. Ce financement a permis aux associations de réaliser des projets à revenu monétaire comme l’agriculture des mais, ouverture des boutiques alimentaires ainsi que la fabrication des savons.

A lire : VIH/ Sida-Tanzanie : tous ensembles, mettons fin au Sida, éradiquons les inégalités liées à cette épidémie

«CAPES+ nous a aidé pour le financement de nos projets. En outre, les revenus de l’activité, nous permettent de résoudre certains problèmes de nos membres. On peut parler des malnutris, les hospitalisés et ceux qui n’ont pas les moyens pour s’acheter des médicaments,[…] » explique Ignace Nyandwi

Des coopératives en perspective

CAPES+ prépare aussi plusieurs projets à ses membres, parmi lesquels figure la mise en place des coopératives. Ainsi, les activités à forme génératrice de revenu seront accordées sous formes d’appui aux coopératives. Selon Hamza Venant Burikukiye, le représentant de CAPES+ au niveau national. Le CAPES+  prépare déjà ses membres pour être des vrais leaders afin de bien gérer leurs coopératives.

CAPES+ avait tenu une assemblée générale mercredi 24 novembre 2021 pour écouter et recueillir les réalisations et les doléances de ses membres.

A lire aussi : PISC Burundi et CAPES+ : rien ne peut compromettre la volonté du peuple (vidéo)

Chris Golden Irambona

Articles similaires

Ma grand-mère, mon héroïne

YAGA BURUNDI

« Non, le 8 mars n’est pas une autre Saint Valentin !»

YAGA BURUNDI

La RDC, 2e pays au monde comptant le plus grand nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :