LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE POLITIQUE SÉCURITÉ SOCIETE

Delcat Idengo devant le tribunal : « Je n’ai pas injurié le président, je lui rappelle son travail »

Delcat Idengo devant le tribunal à Goma
Vinywa Katembo Delphin célèbre sous le sobriquet de “Delcat Idengo” dans la région de Beni, est devant la justice militaire à Goma. Âgé de 33 ans, cette star de la musique révolutionnaire est accusée principalement d’outrage à l’armée et au chef de l’Etat ainsi que l’incitation à s’armer contre l’autorité de l’Etat.

Arrêté en octobre dernier à Butembo, Idengo a été entendu en audience publique devant le tribunal militaire de la garnison de Goma, le vendredi 26 novembre dernier.

Devant le tribunal, confiant visiblement, Idengo a maintenu tous  les propos contenus dans ses chansons. Révolutionnaire qu’il est, Idengo marque son temps avec des titres comme « effacer le tableau » ; « C’est pas normal » où il dénonce les massacres qui durent plus de six ans maintenant et la passivité de l’Etat congolais sur terrain.

« Chez nous à Beni, on tue les gens chaque jour depuis 2014, rien n’a changé », a-t-il martelé.

A lire : La RDC sur le point d’intégrer l’EAC?

Et de poursuivre

« Voilà la raison de mon titre, ce n’est pas normal. Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ne font rien pour protéger la population (…) Voilà pourquoi je dis que les gens qui sont dans le gouvernement sont des voyous, des imbéciles, qu’ils veulent seulement la gloire. Mais je n’ai pas injurié le président, je lui rappelle son travail».

Pour sa  défense, ses avocats ont fait valoir que Idengo était perturbé et avait besoin d’un suivi psychiatrique. « Notre client a connu des années de guerre, ses parents et proches ont été tués, c’est normal qu’il chante ainsi ».

Près de deux heures de procès ont suffi pour que le président du tribunal, Lazare Amsini décide de suspendre l’audience, qui reprendra le 3 décembre.

Le vendredi 26 novembre 2021, ils étaient deux rappeurs congolais à comparaître en justice à Goma. Muyisa Nzanzu Makasi qui a été arrêté il y a de cela cinq mois pour les mêmes  accusations que Delcat Idengo s’est également présenté à la barre. 

A lire aussi : Nord-Kivu: Est-ce un procès équitable issu d’une affaire qui oppose deux chanteurs de la musique reague contre le ministère publique à Goma à l’Est de la République Démocratique du Congo?

Augustin Sadiki

Articles similaires

Tunisie: le président Kaïs Saied reste intransigeant sur son changement de Premier ministre

RFI AFRIQUE

Tchad: le gouvernement reçoit des représentants du Tibesti, un accord en vue?

RFI AFRIQUE

En RDC, nouveau round dans la bataille pour le contrôle de l’Assemblée nationale

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :