LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

Le fossile d’un lion géant retrouvé au Kenya

Simbakubwa kutokaafrika Copyright de l’image AFP
Image caption « Simbakubwa kutokaafrika » parcourait l’Afrique orientale il y a environ 20 millions d’années.

Une nouvelle espèce de mammifère géant a été identifiée après que des chercheurs ont étudié des os qui avaient été conservés pendant des décennies dans le tiroir d’un musée kenyan.

L’espèce, surnommée « Simbakubwa kutokaafrika » signifiant « grand lion d’Afrique » en swahili, parcourait l’Afrique orientale il y a environ 20 millions d’années.

Mais l’énorme créature faisait partie d’un groupe de mammifères aujourd’hui disparus appelés hyénodontes.

La découverte pourrait aider à expliquer ce qui est arrivé à ce groupe animal spécifique.

Les hyénodontes – ainsi appelés parce que leurs dents ressemblent à celles d’une hyène moderne – étaient des carnivores dominants il y a plus de 20 millions d’années, selon National Geographic.

Mais elles ne sont pas liées aux hyènes.

A lire aussi

AfSud: un ancêtre de l’homme dévoilé

Le T-Rex, féroce et… intelligent

Lucy est de retour en Ethiopie

Le plus vieil habitant du Gondwana

« En raison de ses dents massives, Simbakubwa était un hyper-carnivore spécialisé, beaucoup plus grand que le lion actuel et peut-être plus grand qu’un ours polaire », a déclaré le chercheur Matthew Borths, cité par l’agence AFP.

En 2013, il faisait des recherches au Musée national de Nairobi lorsqu’il a demandé à voir le contenu d’une collection intitulée « hyènes », explique National Geographic.

La mâchoire de la créature et d’autres os et dents avaient été mis là après avoir été trouvés lors d’une fouille dans l’ouest du Kenya à la fin des années 1970.

M. Borths s’est associé à une autre chercheuse, Nancy Stevens, et en 2017. Ils ont commencé à analyser ces fossiles inhabituels.

Leurs conclusions ont été publiées dans le Journal of Vertebrate Paleontology cette semaine.

Articles similaires