LE JOURNAL.AFRICA
Droits de l'Homme

Traite humaine: Washington félicite le Burundi

Les Etats-Unis d’Amérique classent le Burundi parmi les pays qui fournissent des efforts importants pour se mettre en conformité aux normes minimales (Pays du niveau 2). Washington salue les efforts du gouvernement burundais dans la lutte contre la traite des humains, par rapport aux années précédentes.

Le département d’Etat américain a publié le 19 juillet 2022, le rapport annuel 2022 sur la traite des êtres humains. Dans ce rapport, le Burundi est passé de la liste des pays qui nécessitent un examen particulier en raison d’un nombre élevé ou en augmentation significative de victimes ; l’absence de preuve d’efforts accrus pour lutter contre la traite des êtres humains. Il fait désormais  partie des pays du niveau 2, ayant atteint un stade avancé sur cette question clé des droits de l’homme et de l’application de la loi. 

Ce rapport, à en croire l’ambassade des USA au Burundi, est un outil diplomatique évaluant l’implication des gouvernements étrangers dans la lutte contre la traite des êtres humains. Et du coup, Washington salue les efforts du gouvernement de Gitega se traduisant par une augmentation des enquêtes, des poursuites et des condamnations pour crimes de traite, y compris des enquêtes et des arrestations de responsables présumés complices.

Lire aussi :  Burundi : « Les Relations burundo-américaines restent intacte quelle que soit l’expulsion des certains burundais des USA. » Ézéchiel Nibigira

Selon le communiqué de presse du consulat américain au Burundi, rendu public ce mardi 19 juillet 2022,  cet avancé dans le classement résulte du fait que le gouvernement du Burundi a créé la nouvelle Commission de consultation et de suivi sur la prévention et la répression de la traite des êtres humains (Commission nationale sur la traite) pour diriger les efforts du gouvernement contre la traite. Et d’ajouter, le Burundi a identifié plus de victimes de la traite parmi les migrants burundais à l’étranger par rapport à l’année précédente et a soutenu leur rapatriement. 

En outre, les USA félicitent  le Burundi d’avoir finalisé et commencé à mettre en œuvre des procédures opérationnelles standard provisoires pour identifier et orienter systématiquement les victimes de la traite vers des soins appropriés. Le pays a aussi continué à exploiter une ligne d’assistance téléphonique dédiée à la traite, ce qui a permis d’identifier des cas potentiels de traite. 

Lire : Traite d’êtres humains : Washington appelle au renforcement de la législation

Le gouvernement a également pris des mesures pour renforcer la protection des migrants burundais à l’étranger, notamment en concluant des accords bilatéraux avec le Royaume d’Arabie saoudite, principale destination des travailleurs domestiques burundais.

Eric Niyoyitungira.

Articles similaires

Soudan: indignation après une bavure des Forces de soutien rapide

RFI AFRIQUE

Centrafrique: le pape François lance un appel à la réconciliation et au dialogue

RFI AFRIQUE

Kananga : la représentante du HCR en RDC attristée par des violences commises sur les femmes au Kasaï

OKAPI CONGO
Verified by MonsterInsights