LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Bangui privée d’électricité depuis une semaine

De violents orages ont frappé la capitale centrafricaine le week-end dernier, faisant tomber plusieurs pylônes qui relient la seule centrale électrique à la ville. Conséquence, plus d’électricité, des difficultés d’accès à l’eau… Une situation particulièrement précaire, mais qui devrait s’améliorer dans les prochains jours.

Joint par téléphone vendredi 30 avril en fin de journée, le ministre centrafricain de l’Énergie, Herbert Djono Ahaba, nous a assuré que la principale voie d’alimentation en électricité de la ville avait été remise en service le même jour, en début d’après-midi.

Selon lui, ces travaux opérés par la société d’énergie centrafricaine l’Enerca, ont permis de restaurer 70% de la fourniture électrique.

Dans les hôpitaux, où plusieurs personnes sont mortes faute de pouvoir faire fonctionner les respirateurs, on notait vendredi soir soir une légère amélioration, sans pour autant observer de retour à la normale.

Outre les décès, la coupure a eu des conséquences désastreuses sur les soins aux malades, selon une source humanitaire : lumière éteinte dans les maternités, rupture de chaîne du froid pour certains médicaments, activités non essentielles suspendues…

Les hôpitaux ont dû dépenser l’argent prévu pour acheter des médicaments pour acheter du gasoil, lorsque les dons d’essence pour faire fonctionner les générateurs n’étaient pas suffisant.

Si le ministre assure que des précautions ont été prises pour éviter qu’une telle catastrophe ne se reproduise, le député Martin Ziguelé assure lui, que les finances de l’Enerca ne permettent pas de garantir l’accès à l’électricité pour les Centrafricains.

Articles similaires

Ni igiki gituma abantu biyandikako izina ry’umuririmvyi Natacha ku mibiri yabo?

YAGA BURUNDI

Au Sénégal, une campagne pour expliquer la loi criminalisant le viol et la pédophilie

RFI AFRIQUE

Qui sauvera les commerçantes ambulantes ?

YAGA BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :