LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Gabon: Libreville veut arrêter le torchage du gaz

Au Gabon, le gouvernement ne veut plus que le gaz découvert sur les champs pétroliers soit brûlé. Libreville qui fait face à un déclin continue de sa production pétrolière veut aussi dynamiser le secteur gazier pour en faire une ressource utile pour le développement du pays et non une source de pollution comme c’est le cas aujourd’hui.
De notre correspondant à Libreville, Dans la salle de réunions de l’Agence nationale de la promotion des investissements, le Comité du PAT, Plan d’accélération de la transformation, réunit les représentants des compagnies pétrolières opérant dans le pays. Yann Yangari, l’expert gabonais qui dirige la réunion fait constater aux opérateurs pétroliers que le Gabon importe 80 % de gaz butane qu’il consomme alors que plus de 80 % du gaz découvert dans le pays est brûlé par torchage. « Aujourd’hui qu...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Gitega: La banque de la jeunesse a besoin de capital de l’église catholique

LE JOURNAL.AFRICA

Gitega: le DG de l’OBM appelle les exploitants miniers à respecter la loi

RTNB BURUNDI

Échanges Afrique-États-Unis: le 18e forum de l’AGOA s’est ouvert à Abidjan

RFI AFRIQUE