LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT

Burkina Faso: un projet novateur de reforestation fragilisé par un incendie

C’est une forêt miraculeuse qui a été attaquée par un incendie durant le week-end du 26-27 décembre : celle d’un agriculteur, Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 et champion des Nations unies pour l’environnement. Cet octogénaire a planté plus de 17 hectares de forêts vers le village de Gourga, situé dans la commune d’Ouahigouya, dans la province du Yatenga, au nord du Burkina Faso. Cette région est en proie, depuis des années, à une désertification galopante.

Un demi-hectare de forêt parti en fumée… Un demi-hectare sur 17, cela peut sembler anecdotique, mais pour Yacouba Sawadogo et sa famille, cela représente cinq années de travail. Lookman Sawadogo, fils de l’agriculteur, explique :

« Comme il n’y a pas l’eau alimentée, il n’y a que l’eau de pluie. Mais avec une seule saison, l’eau est insuffisante. Il nous faudra donc beaucoup de temps pour tout refaire comme avant. En plus, nous avons perdu beaucoup de plantes, qui ont brûlé. Pour nous, cinq ans, ce n’est pas rien. »

Conserver l’eau de pluie, c’est tout le propos de la technique utilisée par Yacouba Sawadogo : la RNA, la régénération naturelle assistée. Moussa Ouedraogo est journaliste pour La voix du paysan :

« La régénération naturelle assistée consiste à entretenir les plantes poussées naturellement tout en construisant des cordons pierreux pour freiner le ruissellement de l’eau de pluie. Et la pratique de Zai consiste à faire des petits pokés capables de conserver l’eau. Yacouba Sawadogo a prouvé qu’avec des moyens modestes, on pouvait reverdir le Sahel. »

Yacouba Sawadogo et son fils replanteront dès les prochaines pluies, sans aucune aide extérieure. Le président Roch Marc Christian Kaboré avait promis en août une clôture pour la forêt. Elle est toujours en attente.

► À lire aussi : Le prix Nobel alternatif attribué à Yacouba Sawadogo, «l’homme qui a arrêté le désert»

Articles similaires

La rivière Ntahangwa, une menace à craindre

RTNB BURUNDI

IGEBU : un système d’alerte climatique fortement recommandé

RTNB BURUNDI

Les activités des orpailleurs doivent être effectuées sans mercure

RTNB BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :