LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

Sénégal: rebondissement dans l’affaire des contrats liés au gaz et au pétrole

Une semaine après la diffusion du documentaire de la BBC, enquête intitulée « un scandale à 10 milliards », le ministre de la Justice sénégalaise a finalement saisi ce lundi le procureur de la République. Il est chargé d’enquêter sur l’ensemble des « faits allégués ». Cette annonce a été faite par communiqué en fin d’après-midi, au même moment un vaste mouvement de la société civile a lancé un appel pour une grande manifestation ce vendredi 14 juin.

Sept jours après avoir indiqué que la gestion des ressources en pétrole et en gaz est transparente, Macky Sall a donc tranché. C’est le procureur qui est chargé de cette enquête qui doit « éclairer les Sénégalais sur l’ensemble des faits allégués ». Aucun détail n’est donné par le ministère de la Justice, aucun nom cité, ni celui d’Aliou Sall, le frère du chef de l’État, ni celui de Frank Timis qui sont directement visés dans l’enquête de la BBC.

Le ministère met l’accent par contre sur un rapport de l’Inspection générale d’État, rapport qui a fuité ces derniers jours sur les réseaux sociaux et précise le communiqué : « qui n’a pas été transmis au chef de l’État ». La chancellerie fait visiblement référence à un rapport de l’IGE, daté d’octobre 2012, mis en ligne la semaine passée et qui pointe les dysfonctionnements dans l’attribution de contrats pétroliers à Franck Timis. Ce rapport est censé être confidentiel, seul le chef de l’État peut décider de saisir la justice, Macky Sall affirme donc ne l’avoir jamais reçu.

Au moment de l’annonce de cette enquête, la société civile, notamment « Y en a marre », a appelé à des manifestations ce vendredi dans tout le Sénégal pour que la lumière soit faite dans cette affaire.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :