LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

RDC: nouvelles structurations des prix des carburants

Le gouvernement congolais via son ministre de l’Économie, Célestin Twite Yamwembo, a signé des arrêtés ministériels fixant des nouveaux prix des carburants terrestres et d’aviation d’approvisionnement dans les zones Nord, Sud, Est et Ouest.

Cette nouvelle structure voit une légère augmentation par rapport au mois de septembre dernier, le prix de l’essence dans l’Ouest passe de 2.695 fc (1,35 USD) à 2.855 fc (1,42 USD) à la pompe. Le gasoil quitte de 2.685 fc (1,34 USD) à 2.845 fc (1,42 USD) le litre. 

Par ailleurs, au Nord et dans l’Est du pays, le prix de l’essence reste inchangé fixé à 3 400 Fc (1,70 USD), alors que le gasoil, lui, passe de 3.350 Fc (1,69 USD) à 3.450 FC (1,72 USD). 

Même chose pour les vols internationaux qui observent également une légère augmentation des prix. Dans les zones Ouest, l’on était à 2.822, 28 FC/ litre et il se négocie maintenant à 2.855, 56 FC/ litre.

À l’est et au sud, on remarque une légère modification de prix. À l’est, on passe de 3.218, 41 FC/ litre à 2.952,64 FC/ litre, et au Sud de 2.964, 25 FC/ litre à 3.110,05 fc/ litre.

A lire : RDC : baisse des prix des surgelés, une jubilation pour les Kinois !

Les consommateurs s’inquiètent du non-respect de prix dans des stations à pompe comme le confirme ce jeune motard Giresse Ilunga, qui d’après lui, il n’était pas au courant de cette situation : “ Je suis surpris de cette situation, hier j’ai acheté le gasoil à 2.750 FC le litre aux stations totales de victoires et ce matin, je viens pour faire ma provision de la journée on me parle de 3.000 FC. Ce n’est pas normal, lorsqu’on prend une décision il faut aussi faire des suivis d’accompagnement ”.

Pour certains chauffeurs, les manques de la communication entre les preneurs de décisions et la population sont à la base de ce désagrément.

“C’est depuis le mois d’avril que le gouvernement revoit les prix des carburants à la hausse. Au mois de juillet par exemple, nous avions grevé pour revendiquer sur la hausse des prix des carburants mais voilà encore on ne trouve pas de solution sur ces dossiers” déclare Pitshou Alonga, chauffeur d’un taxi.

Pour cette année, le gouvernement a procédé à plusieurs reprises au réajustement des prix des produits pétroliers depuis la crise russo-ukrainienne dont la République Démocratique du Congo n’est pas épargnée des effets néfastes.

A lire aussi : RDC : nouvelle augmentation des prix de carburant

Josué Kid

Articles similaires

RDC: les conséquences de l’arrêt de Mutanda Mining se font déjà ressentir

RFI AFRIQUE

La Côte d’Ivoire devient le troisième fournisseur mondial d’amandes de cajou

RFI AFRIQUE

Bubanza: le Président de l’AN salue le travail des partenaires au développement

RTNB BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :