LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE

Programme de 100 jours : confrontation entre Kamerhe et les entreprises mises en cause

Le parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Matete a organisé vendredi 10 avril 2 la confrontation entre Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Président de la République, et les entreprises mises en cause dans le dossier relatif à l’exécution du programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’Etat. Cette confrontation se passe en chambre de conseil à la prison centrale de Makala.

Vital Kamerhe a passé sa deuxième nuit à la prison centrale de Makala. Le directeur de cabinet du Président de la République a été placé sous mandat d’arrêt provisoire depuis le mercredi par le parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Matete, dans le cadre des enquêtes sur l’exécution de ce programme d’urgence.

Des points de vue divergent au sujet de la procédure suivie par cette instance judiciaire. Certains estiment que le directeur de cabinet du chef de l’Etat est un administratif et ne bénéficie pas de privilèges par rapport aux autres justifiables. D’autres se posent des questions sur l’incidence politique de cette affaire. Ces derniers estiment que le directeur du Président de la République a rang du ministre d’Etat et ne devrait pas être transféré directement à Makala, parce que sa fuite n’est pas à craindre.

Articles similaires

Affaires sauts-de-mouton : l’UNC appelle au calme après une nouvelle invitation de Vital Kamerhe au parquet

OKAPI CONGO

Le Potentiel : « Le PG requiert 20 ans de prison et des travaux forcés : Kamerhe, un chef d’orchestre assis sur une toile d’araignée »

OKAPI CONGO

Gambie: le récit glaçant de l’exécution du cousin de Yahya Jammeh

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :