LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Mongala : sept bandits s’évadent du cachot de la police à Lisala

Des inscriptions sur le mur intérieur de la prison de Lodja, lors d’une visite des quelques responsables des agences des Nations unies le 18/1/2003. Ph- Don John

Sept détenus se sont évadés le week-end dernier du cachot de la Police des Polices (PP), à Lisala dans la province de la Mongala. Ces évadés sont des bandits redoutables, indiquent des sources locales. Les fugitifs ont profité de l’ivresse du gardien pour se sauver dans la nature.

Selon l’ONG Action des Jeunes pour le Bien-être Social, AJBS, basée à Lisala, le policier commis à la garde était dans l’ivresse totale. Il s’est décidé d’aller soustraire un des détenus afin de l’assister à la sécurité du cachot. Ce détenu, qu’il croyait de bonne foi, devait alors veiller sur ses camarades d’infortune.

Mais tout a basculé pendant que le chef de poste ivre, est entré dans un profond sommeil. Son assistant de circonstance va ouvrir la porte du cachot aux environs de minuit locale., occasionnant son évasion et de ses co-détenus.

Le matin lorsqu’il s’est réveillé de son profond sommeil, à la lumière du jour, le chef de poste va se retrouver seul, avec un cachot béant, vidé de ses 7 occupants.

S’imaginant alors la procédure judiciaire qui l’attendait dans ce cas, le policier a aussi pris fuite.

L’ONG AJBS et plusieurs habitants de Lisala plaident pour que les autorités de la Police retrouvent vite ces malfrats en cavale et qui demeurent un danger public.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :