LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Beni : attaque du centre de santé de Ngoyo par les Maï-Maï

(Assis à l’avant-plan de gauche à droite) le commandant Kaisse, le lieutenant Faza et Mukundu Kundu, commandant des opérations des Maï-Maï du Congrès des peuples du Katanga (CPK), actifs entre Mitwaba et Pweto au Katanga. (Ph. C. Djuma)

Selon le responsable du Comité d’Appui à la riposte, Omar Kavota, trois motos des sensibilisateurs de la riposte ont été incendiées au cours de cette attaque ainsi qu’une grande partie de ce centre de santé.

Il condamne également cet « acte incivique ».

 « Nous voudrions dénoncer par les termes les plus forts cette attaque contre la structure médicale de Ngoyo, dans la zone de santé de Mabalako proche de Magina. Et cela, juste parce que, pour les auteurs de ce forfait, ce centre est en train de coopérer efficacement avec l’équipe de la riposte, donc il faut décourager ses interventions », a regretté Omar Kavota avant de poursuivre : « Nous pensons que, tous nous sommes conscients que, on vient d’enregistrer des nouveaux cas de la maladie à virus Ebola à Beni. A Mabalako, il y a toujours des nouveaux cas qui sont en train d’être enregistrés. Bref, si on ne prend pas le taureau par ses cornes, nous risquons aujourd’hui de retourner dans cette case de départ, où on a enregistré la résistance communautaire et la résistance armée. Alors, il faut mettre fin à toute cette anarchie parce que l’armée est engagée à en finir avec les groupes terroristes et les groupes alliés qui servent de béquille à ces terroristes. »

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :