Non classé

Uvira : des hommes armés emportent plus de 60 vaches à Bijombo

Plus de soixante vaches ont été volées par des miliciens dimanche dernier dans deux villages simultanément, Mukungubwe et Kanogo-Kihamba, en territoire d’Uvira (Sud-Kivu). La société civile locale craint la reprise d’affrontements intercommunautaires à la suite de vols de ces vaches appartenant aux Bafuliru, Banyindu et Banyamulenge.

Des présumés combattants Maï-Maï ont volé sept vaches à des bergers Banyamulenge dans les villages de Kanogo-Kihamba du groupement de Bijombo, à près de 35 km au sud-ouest d’Uvira, selon la société civile.

En représailles, des hommes armés banyamulenge ont lancé une attaque dans la zone. Des sources locales affirment que lors des affrontements, un civil a été tué, un assaillant blessé par balle et une vache tuée.

Sur un autre axe, poursuit la même source, des ex-combattants présumés rebelles burundais des FNL ont fait une incursion au village Mukungubwe, toujours dans le groupement de Bijombo. Les assaillants ont volé environ 57 vaches. Selon les sources locales, ces vaches volées appartiendraient aux communautés Bafuliru, Banyindu et Banyamulenge.

Mais chaque communauté accuserait les autres d’être directement ou indirectement impliquées dans ce vol des vaches. Pour la société civile, cette suspicion et les accusations mutuelles dénotent la méfiance persistante entre les communautés.

Le président des éleveurs banyamulenge de hauts plateaux, Elias Murama, affirme que d’autres vols de bétail ont eu lieu à Tchanzovu dans le Bijombo. Il appelle les forces de l’ordre et de la défense à s’impliquer pour mettre fin à l’activisme de groupes armés Maï-Maï et les rebelles burundais du FNL.

 

 

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.