LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

Le professeur Ndaye Nkanka juge insatisfaisants les travaux de construction de la centrale Zongo II

Le projet de la centrale hydroélectrique de Zongo II est un projet insatisfaisant parce que non achevé, d’après une étude présentée mercredi 10 juillet à Kinshasa par le centre d’études et de recherches sur les énergies renouvelables Kitsita Khonde de Kinshasa (CERERK-ISTA). Le président de CERERK-ISTA, le professeur Bernard Ndaye Nkanka, estime que les coûts de ce projet ont été sous-estimés. 

Lors de l’étude, « nous avons découvert que c’est un projet en réalité mal évalué au départ financièrement et même techniquement ; d’autant plus que l’enveloppe prévue au départ n’a pas suffi même pour terminer la centrale », a affirmé le professeur Bernard Ndaye Nkanka.
« On a dû ajouter encore beaucoup d’argent. Et dans le contrat, l’enveloppe-là prévoyait aussi la construction de la ligne d’évacuation de l’énergie Zongo II – Kinsuka (Kinshasa). Et cette ligne, pour le moment, n’est toujours pas construite », a-t-il déploré.

/sites/default/files/2019-07/1107019-p-f-kinprojet_zongo_2_insatisfaisant_selon_cererk-00.mp3  

Et plus, selon la même source, les travaux de construction de cette centrale ont été amorcés sans que toutes les études ne soient correctement achevées, vérifiées et approuvées par l’expertise appropriée.

Commencer un échange
Besoin d'aide?
Bonjour!

Pouvons-nous vous aider?
Powered by
%d blogueurs aiment cette page :