LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

Meurtre des experts ONU : le ministère public annonce l’inculpation de Jean Bosco Mukanda

Le ministère public a annoncé ce lundi 11 février l’inculpation de Jean Bosco Mukanda pour le meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp dans le procès des présumés meurtriers des experts de l’ONU au Kasaï. Le colonel Muwau a fait cette annonce au cours de l’audience du jour alors que le tribunal examinait le relevé téléphonique de l’ancien témoin vedette. Un examen qui a révélé d’abondantes communications entre M. Mukanda et plusieurs personnes soupçonnées d’avoir exécuté les experts de l’ONU.

Depuis le début de ce procès en juin 2017, Jean Bosco Mukanda est le principal témoin. C’est lui qui a fourni les premiers éléments aux enquêteurs après l’exécution des experts. C’est également lui a qui a donné les noms de plusieurs personnes qui se retrouvent aujourd’hui parmi les prévenus.

Mais depuis la reprise du procès en août 2018 après plusieurs mois d’interruption, Mukanda est passé du statut de témoin vedette à celui de suspect. En septembre dernier, le parquet militaire décide de son arrestation.

Le ministère public estime que Jean Bosco Mukanda n’est pas le témoin passif des évènements du 12 mars 2017 comme il se décrit lui-même.

Plusieurs prévenus notamment Vincent Manga et Ilunga Lumu soutiennent en effet que Mukanda a participé à l’exécution des experts. Au cours d’une audience au cours de laquelle il relate l’exécution de Zaida Catalan et Michael Sharp, le prévenu Lumu présente Mukanda comme l’un des organisateurs de ce crime.

«Nous avons compris que c’est un monsieur qui a participé à tout ce qui s’est passé», déclare le colonel Muwau au cours de l’audience de ce lundi, après avoir révélé les abondantes communications téléphoniques entre Mukanda et plusieurs personnes accusées d’avoir exécuté Zaida Catalan et Michael Sharp.

Au bord des larmes, Jean Bosco Mukanda demande la parole au tribunal et exprime sa déception, affirmant avoir rendu service à l’Etat congolais en aidant à l’arrestation de plusieurs prévenus.

«J’ai fait un grand travail bénévole. Certains de mes collègues ont été décapités», lance-t-il au tribunal.

Le ministère public annonce qu’il va transmettre au tribunal dans les prochains jours la décision de renvoi pour lui signifier l’inculpation de Jean Bosco Mukanda pour le meurtre des experts de l’ONU.