SOCIETE

BAIA : Une porte ouverte aux burundais désireux d’étudier aux Etats-Unis

Pour partager les informations sur toutes les possibilités de faire ses études aux Etats-Unis, la Burundi American International Academy (BAIA) avait organisé une conférence de presse ce 5 février 2019 au siège de cette école à Bujumbura.   

Des élèves de BAIA ( et d’ailleurs),  burundais et expatriés  étaient sur place,  certains accompagnés de leurs parents.  D’autres personnes intéressés par l’idée de  poursuivre un jour leurs études au sein d’universités américaines étaient présentes également. Trois orateurs étaient invités pour exposer sur les différentes opportunités d’étudier aux Etats-Unis. Il s’agissait de Lisa Maroni, directrice associée pour la sensibilisation internationale à Shoreline Community College dans l’Etat de Washington aux Etats Unis ; Ashley White, consul et officier responsable des visas et passeports pour les citoyens américains à l’ambassade des Etats-Unis à Bujumbura et Franck Nijimbere, un lauréat burundais de bourses américaines et britanniques.

Une invitation à Shoreline Community College

Le 1er exposé a été donné par Lisa Maroni venue directement de Shoreline Community College aux Etats-Unis. Cette séance a été consacrée à la présentation de ce campus ainsi que les différentes opportunités y relatives. Comme par exemple les cours proposés par ce collège, le faible coût des études, les modalités de transferts des étudiants de Shoreline vers les universités de Washington et d’autres universités ainsi que le programme Etude-emploi pour les étudiants qui voudraient marier les études et l’emploi.

Pour ce qui est des programmes offerts par ce collège disposant d’un cursus de 2 ans, Lisa Maroni indique: « Nous avons 4 programmes. Il y a celui du 2+2 Transfert. Comme c’est un collège offrant une formation de 2 ans. Pour les 2 années restantes, on te transfère dans une université de 4 ans pour pouvoir compléter ces 2 années afin de décrocher un diplôme de baccalauréat (de 4ans). Il y a aussi le High School Completion plus; sans oublier les études professionnelles et techniques. En outre, il y a les cours d’anglais pour les débutants». Concernant le calendrier scolaire, les frais et les conditions d’admission, les bourses d’études, vous pouvez visiter leur site web: www.shoreline.edu/international

Le 2ème exposé se rapportait sur les procédures d’obtention du visa-étudiant à l’ambassade des Etats-Unis au Burundi. Ashley White a indiqué qu’il faut avant tout remplir toutes les conditions exigées pour obtenir un visa étudiant mais ce n’est pas une garantie. « Lors de l’interview, les questions fréquemment posées comme : qui êtes-vous, que voulez-vous faire, comment allez-vous payer pour cela, que comptez-vous faire lorsque vos activités approuvées seront terminées? Sur cette dernière question, il faut vraiment avoir un plan après tes études et non pas dire que les études aux USA t’amusent seulement, non ! », a-t-elle précisé.

Et d’ajouter : « L’objectif de l’ambassade n’est pas de bloquer l’accès des étudiants burundais  aux Etats-Unis mais de leur communiquer le processus de postuler pour les visas pour qu’ils puissent venir étudier massivement».

Un jeune burundais nous partage son expérience…

Ancien lauréat de l’Ecole Internationale de Bujumbura, Franck Nijimbere est un étudiant burundais qui a eu l’opportunité de faire ses études dans les universités américaines et britanniques. Lors de son partage d’expérience, il a donné des conseils concernant le processus de postuler pour les universités américaines, mais également son expérience en tant qu’étudiant burundais aux Etats-Unis.

Sur ce point, il a relevé une spécificité : « Au Burundi, il y a une certaine distance entre les professeurs et les étudiants mais aux Etats-Unis c’est diffèrent; les professeurs sont très proches des étudiants ce qui leur permet de savoir comment les orienter, de quoi ils sont capables, leurs forces et  leurs faiblesses », a indiqué Franck.

Il a exhorté les étudiants et les élèves d’être toujours compétitifs et excellents dans tout ce qu’ils font notamment en conservant de bonnes notes, en réussissant les différents tests de niveau d’anglais comme TOEFL et SAT, en participant dans différentes activités parascolaires comme les conférences. « J’ai poursuivi des études d’informatique et de mathématiques donc un double cursus à Marehouse college .Pour ce, j’ai eu l’opportunité de faire un stage chez GOOGLE, dans une banque d’investissement Goldman Sachs et à COURSERA », raconte Franck.

Un mot de remerciement

Avant de clôturer cette séance, le directeur de BAIA, Paul Jennings a tenu à remercier les orateurs et les participants à cette conférence. « Notre objectif c’est de partager des informations aux burundais sur les opportunités d’études dans les universités américaines. Nous pensons que les études aux Etats-Unis sont chères mais c’est faux, ça change », a-t-il indiqué.

 

Fleurette HABONIMANA

 

 

 

 

 

Comments

comments

Articles similaires