LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Bata : pourquoi il ne faut pas acheter un smartphone d’occasion

Il n’y a pas cinq ans, au Burundi, avoir un smartphone n’était pas à la portée de tout le monde. Aujourd’hui, tout a changé et d’ailleurs les batasseurs sont là pour satisfaire leurs clients à bas prix. Mais avec quel risque pour l’acheteur ?

Si vous êtes de Bujumbura ou si vous avez visité la capitale économique du Burundi, alors sûrement que Kuri Bata ou encore le nom batasseur ne vous est pas étranger. On y trouve de jeunes gens capables de vous vendre n’importe quel service. Et en matière électronique, ils sont experts s’il faut croire en leur parole.

Qui cherche trouve. Mais…

Gérard* est un jeune homme qui a connu une mésaventure. « C’était un certain samedi, je voulais m’acheter un téléphone android. J’avais envie d’avoir WhatsApp moi aussi et je décidai de me rendre chez Bata<...   

Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Articles similaires

En RDC, les difficultés du paiement des retraites et le cas de la Société nationale du chemin de fer

RFI AFRIQUE

Bujumbura: l’administration s’inquiète sur l’hygiène des lieux touristiques en mairie

LE JOURNAL.AFRICA

Sénégal: Diary Sow fait son retour sur les réseaux sociaux pour la promotion d’un roman

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights