LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

ONU:  appel au renforcement des idéaux de la paix

Le 21 septembre de chaque année est célébrée comme  journée internationale de la paix. “ Se relever pour un monde plus équitable et durable” est le thème choisi pour cette année (2021).

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU dit que la paix est “la seule voie vers un avenir meilleur ». Selon la commission Justice et Paix de l’ONU, la COVID-19 reste l’ennemi commun.

D’après le Secrétaire Général, la paix n’est pas un rêve . C’est une “lueur dans l’obscurité”, qui nous guide sur l’unique chemin qui nous conduira à un avenir meilleur pour l’humanité.

La méfiance et la division séparent les gens à un moment où la solidarité et la collaboration sont plus que jamais nécessaires. Nous sommes confrontés à un choix difficile. Nous devons toujours choisir la paix. C’est la seule voie vers un avenir meilleur”, écrit Guterres.

Le monde célèbre cette journée étant en pleine crise de COVID-19. La commission Justice et Paix de l’ONU encourage des réflexions créatives sur la meilleure façon d’aider tout le monde à mieux se rétablir et à devenir plus résilient. Cette commission déplore que les vulnérables et les personnes en zones de conflit n’accèdent pas aux doses de vaccin de COVID-19. D’après Guterres, une économie mondiale verte et durable est nécessaire.Cette économie crée des emplois, réduit les émissions et renforce la résilience aux impacts climatiques, selon ces mêmes sources.

La Commission Justice et Paix  appelle les nations à célébrer la paix en luttant contre les actes de haine, y compris ceux en ligne. Elle interpelle tout un chacun à transformer le monde en un monde plus égalitaire, plus juste,  durable et plus sain.

Dans sa déclaration sortie ce 21 septembre, Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme précise. La discrimination, la violence et la répression sont à l’origine de l’instabilité et des conflits.

Signalons que cette journée colle avec le début de la 76è Assemblée Générale des Nations Unies. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), demande à ces dirigeants mondiaux, de ne pas oublier les 82,4 millions de personnes forcées de fuir leur foyer  à cause de la guerre.

Eric Niyoyitungira.

Articles similaires

Ouganda: escalade de la violence contre les homosexuels

RFI AFRIQUE

La 1ère Dame demande à la population de respecter les règles d’hygiène pour éviter le COVID-19

RTNB BURUNDI

Burundi : La loi est dure mais c’est la loi

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :