LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE SOCIETE

HCR honore les engagements de Gitega pour changer positivement la vie des réfugiés

Gitega honore ses engagements pour les réfugiés
Gitega a officiellement soumis ses engagements au Forum mondial 2019 sur les réfugiés qui s’est tenu à Genève. HCR reconnaît l’accueil chaleureux du gouvernement burundais  et salue l’étape franchie par celui-ci vers l’amélioration de leur vie.

« Le Burundais accueille généreusement des réfugiés depuis des décennies et c’est une étape importante vers l’amélioration de la vie des réfugiés, des rapatriés et des communautés d’accueil. Cela contribuera à leur donner les moyens de mener une vie productive et digne », précise Clémentine Nkweta Salami, Directrice régionale du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés pour l’Est et la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs.

Gervais Ndirakobuca, ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique  «  les engagements et contributions du Burundi en rapport avec le Pacte mondial sur les réfugiés est un témoignage éloquent de la volonté du gouvernement à se joindre à d’autres partenaires pour apporter sa contribution à l’assistance humanitaire ». 

Le pacte mondial sur les réfugiés (Global Refugee Forum en anglais) envisage un soutien pour alléger la charge reposant sur les pays d’accueil, multiplier les débouchés offerts aux réfugiés pour renforcer leur autonomie, élargir l’accès des solutions dans les pays tiers, telles que la réinstallation et autres voies d’admission ainsi que pour améliorer les conditions dans les pays d’origine des réfugiés afin qu’ils puissent y rentrer en toute sécurité et dignité.

A lire : La Fondation Merck offre une bourse en oncologie à 90 médecins de 25 pays africains.

Les engagements du Burundi dans le GCR

les engagements soumis par le Burundi lors de la réunion des hauts fonctionnaires du HCR en décembre dernier, incluent la promotion de l’autonomisation des réfugiés et des communautés d’accueil, garantir la liberté des mouvements des réfugiés, éradiquer l’apatridie, réduire les impacts du changement climatique, poursuivre le rapatriement consenti des réfugiés Burundais, l’inclusion des rapatriés burundais et des réfugiés congolais dans les systèmes nationaux d’éducation et de santé pour ne citer que ceux-là. 

« Le HCR continuera d’aider le gouvernement burundais à respecter ces promesses », a martelé Nkweta Salami, directrice régionale du HCR.

Le Burundi héberge près de 87.000 réfugiés et demandeurs d’asile principalement originaires de la République Démocratique du Congo. 

A lire aussi : Des réfugiés burundais retournent chez eux mais doivent faire face à des problèmes de réintégration

Joe Senghor 

Articles similaires

Présidentielle au Tchad: J-B Padaré, responsable de communication de la campagne d’Idriss Déby

RFI AFRIQUE

Économie, politique ivoirienne: Ouattara parle, à la veille de la fête nationale

RFI AFRIQUE

Guinée : Le président Condé ne doit pas jouer en solo (Opposition)

LE JOURNAL.AFRICA
Verified by MonsterInsights