LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

École fondamentale de Mushasha I et II : incertitudes du début du 3e trimestre

Les élèves et enseignants de l’école fondamentale de Mushasha I et II de la zone Gatumba, commune Mutimbuzi de la province Bujumbura, déplorent les inondations qui frappent chaque année cet établissement. Aucun espoir de débuter le 3e trimestre prévu ce lundi 17 avril prochain. La direction implore la délocalisation de l’établissement ou la construction des digues au niveau des rives de la rivière Ruzizi et du lac Tanganyika.

À 4 jours du début du 3e trimestre de l’année scolaire 2022-2023, la rentrée est toujours incertaine à l’école fondamentale de Mushasha I et II suite à l’inondation qui a frappé cet établissement scolaire le 04 avril dernier.  Les enseignants et les élèves y arrivent chaque jour pour voir l’état de l’évolution. Rien ne rassure le début des cours pour le 17 avril prochain.

Avec l’air frustré, Rachid Ndayizigiye, élève de la 9e année à l’école fondamentale Mushasha I, déplore l’endommagement de ces manuels scolaires. « Je ne sais pas comment je vais avancer alors que même mes cahiers ont été mouillés à la maison », regrette-t-il  en émettant des doutes de commencer les cours la semaine prochaine.  

Lire : Camp Sobel : Quand l’intimité des parents influence les comportements des enfants

En croire Vangrine Baziruwiha, directrice de l’école fondamentale de Mushasha II, qui révèle qu’une grande partie de leurs manuels scolaires a été détruite par des eaux de la rivière Ruzizi et du lac Tanganyika. « L’eau du lac et de cette rivière a gonflé et monté jusqu’à l’établissement après des fortes pluies qui se sont abattues sur la zone la semaine dernière. Et ont presque tout détruit, les livres, étagères, fiches de côtes et,…», signale-t-il.

Mme Baziruwiha propose la délocalisation de l’établissement. Loin de cela, elle souligne l’importance de la construction des digues au niveau des rives de la rivière Ruzizi et du lac Tanganyika. 

Ces deux établissements scolaires sont victimes de cette inondation d’eau presque chaque année depuis 2019. Ils comptent au total 1 865 élèves dont 1015 à l’école fondamentale de Mushasha I et 850 à l’école fondamentale de Mushasha II.

Freddy Bin Sengi

Articles similaires

Nord-Kivu : en grève, plusieurs enseignants d’écoles publiques réclament la majoration de leur salaire

POLITICO CD

Kwilu : les finalistes du secondaire des écoles publiques prennent en charge les professeurs

OKAPI CONGO

RDC : Fayulu interpelle le recteur de l’UNIKIS pour donner « les vraies raisons » d’annuler les conférences de Mukwege

POLITICO CD
Verified by MonsterInsights