LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT

Burundi-Mukaza: L’hygiène est l’un des piliers du développement

à Mukaza un journée sans sacs plastiques en Mairie de Bujumbura
Le 3 juillet de chaque année, le monde célèbre  la journée mondiale sans sacs  plastiques. A l’occasion de la journée, les associations chrétiennes ACAPE, CEPRODILIC et Caritas Burundi ont organisé une activité  de collecte  des  sacs et emballages en plastique sur les avenues de la commune Mukaza en mairie de Bujumbura. Pour ces dernières le thème est « Ensemble contre les sacs  et emballages en plastiques pour Mukaza propre. »

Samedi 9 Juillet 2022. Il est 10 heures. Nous  sommes  dans le quartier quatre de la zone Bwiza en commune Mukaza de la municipalité de Bujumbura. Il se déroule l’activité de  collecte des sacs et  des bouteilles en plastique. Des centaines  des jeunes, hommes et femmes se sont rassemblés sur les lieux. Ils  se sont mobilisés  à la collecte  des déchets, des sacs et emballages en plastique.

Les  activités de la journée ont  commencé  à la 9ème avenue tout près de l’avenue de l’Université. Des odeurs nauséabondes se dégagent  des caniveaux des eaux usées.  Une  quarantaine  de sacs  de 100 kg  remplis des déchets  biodégradables et non dégradables sont collectés.

Cette activité a été  organisée par association  catholique pour protection de l’environnement (ACAPE), Mairie, Centre de Production et de Distribution de la Littérature Chrétienne, (CEPRODILIC) et Caritas Burundi. Lors de la collecte des déchets et plastiques, ils remarquent un manque d’outils utilisés dans la collecte des déchets se trouvant dans les caniveaux.

A lire : Burundi: un déséquilibre nutritionnel au coeur des enfants de moins de cinq ans, (OCHA)

Leonard Wakana, le secrétaire permanent et exécutif, de la commune Mukaza interpelle les habitants  de  ne pas jeter les emballages en plastique après la consommation. Nous demandons  à tous les citoyens d’être des modèles dans la collecte de la salubrité. Il ne comprend pas comment les caniveaux sont remplis des déchets alors qu’il ya des gens qui habitent dans cet endroit. Nous sommes dans la sensibilisation. Des sanctions seront prises bientôt à l’endroit  des récalcitrants. Chaque personne doit être responsable de la salubrité se trouvant devant sa maison.

Jonas Nduwimana, président de l’association catholique de la  protection de l’environnement indique que l’hygiène est le moteur du développement. Il est difficile d’entendre que les gens souffrent de maladies dues aux manques d’hygiène. Il évoque également le manque des matériels utilisés dans la collecte des emballages en plastique, des sacs et d’autres déchets sans oublier le véhicule.

Le président de l’ACAPE demande à la société  SAVONOR et ACQUAVIE  de contribuer dans la  collecte de tous ces objets. Selon lui, un  grand  nombre des bouteilles en plastique  mises dans les caniveaux  sont de ladite entreprise. Les activités de cette journée sont clôturées à la jonction  de la 8ème et la 9ème avenue de la zone Bwiza.

Depuis 2020, l’administration de Mukaza a instauré le système des poubelles publiques. Qui, par ailleurs, était obligé même aux administrés. Chaque propriétaire d’une parcelle était sommé de mettre en place une poubelle destinée aux déchets qui proviennent des ménages qui occupent sa parcelle.

A lire aussi : Journée mondiale sans sacs plastique

 Pacifique Gahama 

Articles similaires

Burundi: La satisfaction du MINAGRIE à la campagne café en cours

LE JOURNAL.AFRICA

Maurice: des milliers de manifestants dans la rue suite à la marée noire

RFI AFRIQUE

RDC: après la pollution de rivières dans le Sud, le Parlement s’inquiète des conséquences

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :