LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Rumonge : la liberté d’expression en discussion

Le 12 et le 13 décembre 2019, la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme (CNIDH), avec le soutien du Centre des Nations unies pour les droits de l’Homme et la démocratie en Afrique centrale (CNUDHD-AC), a organisé un atelier de formation des journalistes sur les libertés et droits fondamentaux de l’homme liés aux élections. La liberté d’expression fut au centre de ces débats organisés à Rumonge.

« La liberté d’opinion et d’expression fait partie des libertés fondamentales garanties par la déclaration universelle des droits de l’homme et le pacte international relatif aux droits civils et politiques, tout comme par la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples », a déclaré tout au début de l’atelier Bamazi Tchaa du CNUDHD-AC, une institution basée à Yaoundé au Cameroun. Avant d’ajouter que « C’est un droit universel et l’essence même de la démocratie. Elle prend plusieurs formes et elle est indispensable à l’épanouissement individuel et collectif, même si elle a certaines restrictions qui doivent être fondées sur la loi, doivent être légitimes, nécessaires ou proportionnelles ».

« Toute personne a droit à la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix », a poursuivi l’expert international.

Qu’en est-il au Burundi ?

« La liberté d’expression est garantie. L’État respecte la liberté de religion, de pensée, de conscience et d’opinion », reconnaît la Constitution du Burundi promulguée le 7/6/2018 dans son article 31. Un droit rappelé par Jacques Bukuru, journaliste et secrétaire exécutif du CNC. Il a rappelé que la loi du 8/3/2018 régissant le fonctionnement du Conseil national de la communication est elle aussi favorable à l’exercice du métier de journalisme. Dans son article 5, il a la mission d’assurer d’une manière générale, «...   

Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Articles similaires

Cibitoke : Echange de Vœux des natifs.

RTNB BURUNDI

Afrique du Sud: toujours beaucoup trop de violences faites aux femmes pour les ONG

RFI AFRIQUE

Une américaine avale sa bague de fiançailles

BBC AFRIQUE