LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT

Mineagrie: vers l’harmonisation des interventions dans le secteur semencier

Le ministère de l’environnement de l’agriculture et de l’élevage a organisé vendredi 02 avril 2021 dans la province de Gitega, une réunion sur l’organisation du secteur semencier à l’intention des ONGs, Projets et Programmes qui interviennent dans le secteur agricole. La réunion a été présidée par Emmanuel Ndorimana S.P au ministère en charge de l’agriculture.

Dans son allocution Emmanuel Ndorimana a fait savoir que l’objectif de cette réunion d’organisation du secteur semencier est de réfléchir ensemble sur la manière d’harmoniser les interventions dans le secteur semencier en se basant sur le système de précommande pour une bonne planification des besoins en semences.

Le secteur agricole au Burundi est le garant de l’économie nationale. Pour accroître la production agricole, la disponibilité des semences de qualité en quantités suffisantes s’avère nécessaire. L’utilisation de la bonne semence est la base d’une augmentation de la production a indiqué Emmanuel Ndorimana. Dans le but d’augmenter la production agricole, le Gouvernement du Burundi, à travers le ministère de l’environnement, de l’agriculture doit mettre à la disposition des agriculteurs des semences de qualité suffisante et pour avoir les semences sélectionnées il est indispensable de passer au système de précommande.

Le SP Emmanuel Ndorimana a indiqué que suite aux différents efforts du gouvernement, des progrès ont été observés ds le secteur semencier. Beaucoup d’investisseurs privés ont déjà manifesté leur intérêt notamment ds le domaine de l’entrepreneuriat semencier afin de produire les semences de qualité, a t il indiqué.

Le secrétaire permanant au ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage a remercié les différents partenaires qui ne ménagent aucun effort pour le développement du secteur semencier et les encouragent d’aller de l’avant. Ça montre que le secteur semencier est une préoccupation pour tout en chacun, ce qui contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’augmentation de production agricole, a t-il souligne.

En marge de la réunion du secteur semencier, le DG de l’ISABU, Dr Alfred a apprécié la tenue de la réunion avec les intervenants dans le secteur semencier. Il a indiqué que l’ISABU remercie le Gouvernement burundais pour avoir augmenté les subventions de deux milliards de francs burundais afin d’accroître la production en semences sélectionnées.

Pour diminuer des cas de tricheries, le DG de l’ISABU a indiqué que seul les multiplicateurs de semences agréés par l’ONCCS sont éligibles pour être servi en semences par l’ ISABU.

Au nom de l’ISABU , le Dr Alfred Niyokwishimira DG de cet institut a lancé un appel vibrant aux intervenants dans ce secteur agricole à soutenir le Gouvernement surtout dans le secteur de la recherche en cédant quelques pourcentages de leurs bénéfices pour le secteur de la recherche comme ça se fait dans d’autres pays.

Articles similaires

Le GTC REDD /Lubumbashi salue le contrôle des titres de 9 concessions forestières de l’Equateur

OKAPI CONGO

Gabon: les populations de Bambouchine près de Libreville contre le projet d’une nouvelle décharge

RFI AFRIQUE

Pourquoi les hommes se soulagent n’importe où au Burundi?

AKEZA NETWORK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :