LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

À la Une: une rentrée parlementaire sous haute tension au Sénégal

« Après 10 tours d’horloge et d’intenses discussions, l’Assemblée nationale a suspendu hier la suite de la rentrée parlementaire, pointe le site d’information Dakar Actu. La mise en place du bureau se poursuivra ce matin à 11h. C’est ce qu’a indiqué le nouveau président de l’Assemblée, Amadou Mame Diop, après son élection par les 83 députés de la majorité présidentielle. Pour rappel, poursuit Dakar Actu, les partis d’opposition, Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal, se sont abstenus de voter après avoir dénoncé la procédure d’installation. Des échauffourées et même de fortes bagarres ont éclaté dans l’hémicycle au regret d’une grande majorité de Sénégalais. »
 

Personnalités « bouillantes »

En effet, « les gendarmes ont envahi l’hémicycle, s’exclame le site d’information Rewmi. À peine le vote pour élire le président de l’Assemblée nationale avait-il démarré que les députés de l’opposition, dont Guy Marius Sagna, ont jeté leur bulletin de vote par terre, au lieu de le mettre dans l’urne. Pour faire bouger les choses, les gendarmes ont donc envahi l’hémicycle, devant les caméras de la RTS. »  « Assemblée nationale : Amadou Mame Diop hérite du perchoir… au bout d’une journée chaotique, constate Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Algérie: manifestation massive contre la présidentielle à 48h de la campagne

RFI AFRIQUE

KENYA: Une fissure au parlement, les sénateurs veulent la réconciliation

LE JOURNAL.AFRICA

Le Burundi sous colonisation belge : ce qu’il faut savoir de la loi de 1925

YAGA BURUNDI