LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Les succès relatifs du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, Nobel de la paix

Depuis sa prise de fonction, le Premier ministre éthiopien n’a pas ménagé sa peine pour pacifier la Corne de l’Afrique. Abiy Ahmed a engrangé quelques succès, qui restent cependant parfois incomplets. Sur le plan intérieur, son réformisme lui a aussi attiré des adversaires.

C’est une diplomatie active, volontariste, dynamique qu’a engagée Abiy Ahmed. Le Premier ministre a multiplié les rencontres bilatérales, tripartites, les sommets et les voyages chez ses voisins, participant à une détente générale. Il s'est construit une bonne réputation, en dehors de ses frontières. Après la paix, l’Érythrée est revenue dans le concert des nations, avec une levée des sanctions onusiennes il y a un an. Abiy Ahmed a également permis en juin 2018, la première rencontre depuis trois ans entre le président sud-soudanais Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar. Ce sommet a jeté les bases de l’accord de paix d’Addis Abeba trois mois plus tard. Abiy Ahmed a reçu un sommet entre l’Érythréen Afeworki et le Somalien Farmajo, alors qu’Asmara était accusé depuis longtemps de soutenir les islamistes shebabs. Il a facilité des rencontres les présidents somalien, kenyan, érythréen et djiboutien. « Il a augmenté l’importance géostratégique éthiopienne. Ça a permis au pays d’accéder à des soutiens financiers et à améliorer son image », analyse le chercheur Awol Allo. Le journaliste néer...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Mali: rencontre importante entre le gouvernement malien et les forces vives de la nation

RFI AFRIQUE

Madagascar: Christian Ntsay reconduit comme Premier ministre

RFI AFRIQUE

Burkina Faso: le forum pour la réconciliation reporté, l’opposition en stand-by

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights