LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

Bukavu : le SYECO toujours opposé à la prise en charge des enseignants par les parents

Les activités scolaires ont repris normalement lundi 13 janvier, après une semaine de retard, dans toutes les écoles conventionnées de Bukavu (Sud-Kivu). Mais, les modalités de reprise n’arrangent pas toutes les parties prenantes.

Le syndicat des enseignants du Congo (SYECO) s’oppose à la prise en charge des enseignants dits nouvelles unités (NU) et les non-payés (NP) par les parents tel que convenu lors de la réunion entre le gouverneur de province, les syndicats des enseignants catholiques, protestants et l’association des parents.

Au cours de ladite réunion, les syndicats des écoles conventionnées avaient proposé au gouverneur de province de revoir légèrement l’arrêté portant fixation des frais scolaires pour permettre à la province de payer les enseignants nouvelles unités et non-payés en attendant que le gouvernement central régularise leur situation de paie.

Pour le SYECO, il s’agit du retour à la prime et le sabotage de la gratuité prônée par le Chef de l’Etat. Le président de l’ANAPECO/Sud-Kivu propose, par ailleurs, au gouverneur de province d’insérer des frais dérisoires dans la nomenclature des taxes sur la bière et le carburant pour payer provisoirement les 23 000 enseignants qui ne touchent pas encore leurs salaires au Sud-Kivu.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :