LE JOURNAL.AFRICA
MEDIA

Intégration du genre dans les médias de l’est de la RDC au centre des échanges des professionnels

Depuis ce mardi 27 septembre, se tient à Bukavu, la ville provinciale du Sud-Kivu, à l’est de la RDC, une réunion des professionnels des médias. L’objectif est en effet d’échanger sur la question de l’intégration du genre au sein des institutions de presse dans les deux provinces (Nord et Sud-Kivu). Toutefois avec un visé d’utiliser la question comme un levier à la promotion de la paix.

Dans une salle de l’hôtel Horizon, plus de trente journalistes de différents médias de l’est du pays participent dans cette séance de formation organisée par l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC), avec l’appui financier de la GIZ.

Ils s’étonnent. Le constat est que l’aspect du genre n’est pas respecté dans plusieurs médias en RDC, et plus particulièrement au Nord et Sud-Kivu. L’UNPC estime que l’équilibre et le respect du genre dans les organes de presse peuvent contribuer dans la promotion et stabilité de la paix dans cette partie du pays. Mais il semblerait que la situation passe inaperçue aux vu et au su des responsables des médias.

Equilibre du genre, défi à la promotion de la paix

Selon l’UNPC, l’atelier est une opportunité aux journalistes de relever ces défis liés à l’équilibre du genre ainsi qu’à toutes les autres thématiques de nature à promouvoir et consolider la paix sur tout le territoire national du pays.

Egide Kitumaini, secrétaire de l’UNPC Sud-Kivu, encourage la GIZ pour son soutien qui permet de mettre en place ces initiatives qui donnent aux journalistes l’occasion de participer à plusieurs formations organisées dans le cadre de promouvoir la paix dans les provinces touchées par les conflits dans l’est de la RDC.

D’après la GIZ, à travers son projet « Promotion et stabilisation de la paix dans l’est de la RDC », le respect du genre dans tous les domaines de la vie quotidienne et surtout dans les medias peut aussi contribuer à la consolidation de la paix dans cette partie du pays. Raison pour laquelle Tereza Blazi, expert technique à PropaixII invite les professionnels des médias à revoir cet aspect car il constitue un déséquilibre social et peut provoquer plusieurs conséquences.

Depuis mars de cette année, avec l’appui financier et technique de la GIZ, l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) organise dans ce sens des formations successives à l’endroit des professionnels des médias de l’Ituri, Nord-Kivu ainsi que Sud-Kivu.

Joséphine Mungubi

Articles similaires

Côte d’Ivoire: deux projets de loi inquiètent les blogueurs et les influenceurs

RFI AFRIQUE

Les employés de Facebook écoutaient les conversations de Messenger

BBC AFRIQUE

Cameroun: le journaliste Amadou Vamoulke est de retour devant la justice

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights